Comment Guérir des 5 Blessures de l’Âme? Lise Bourbeau 2/2

Souhaitez-vous connaître la paix intérieure et répondre aux besoins essentiels de votre âme?

Cet article est un résumé du livre de Lise Bourbeau « La guérison des 5 blessures de l’âme ».

Lorsque vous êtes blessés, vous n’êtes plus vous-même. Ne plus réagir à vos émotions et à vos peurs demande un apprentissage et de la pratique. Voici une méthode pour savoir lorsque votre « Ego » prend le dessus et vous permettre de garder les commandes.

« Lorsqu’une des 5 blessures de l’âme te fait souffrir, c’est que tu n’es pas à l’écoute de ton cœur, ni de tes besoins. » – Lise Bourbeau

Pour rappel, voici un petit avertissement présent au début du livre « Prendre conscience de ses blessures peut être désagréable, mais cela est nécessaire pour guérir. »

Voici les 5 étapes pour faire tomber le masque, vous :

  1. Réagissez à une situation qui réveille une blessure.
  2. Prenez conscience que vous n’êtes plus vous-mêmes.
  3. Reconnaissez la blessure en connaissant ses caractéristiques : VOIR L’ARTICLE.
  4. Vous  adressez à votre Ego : c’est la partie essentielle du processus (suite de l’article).
  5. Effectuez ce cheminement de manière répétée afin que ça devienne automatique pour vous.

1. Vous réagissez : vous êtes responsable

Si vous avez tendance à accuser l’univers entier dès que quelque chose vous arrive : faites le choix de devenir responsable. Et remerciez plutôt la personne ou la situation qui réveille votre blessure. Elle vous permet d’en prendre conscience et d’en guérir !

2. Prenez conscience que vous n’êtes plus vous-mêmes : Apprenez à reconnaître les masques et l’Ego

Lise Bourbeau définit l’Ego de la façon suivante : c’est la petite voix dans notre tête qui veut vous protéger.

Lorsque l’Ego est actif, c’est le signe qu’une blessure est activée. L’Ego c’est l’ensemble de nos peurs et de nos croyances. C’est cette voix qui doute, critique et culpabilise. L’Ego juge les autres et soi-même.

« L’Ego est l’ensemble de ces croyances qui t’empêchent d’être toi-même. » – Lise Bourbeau

Article lié : Découvrez Comment créer des relations harmonieuses?

L’Ego entretient et renforce les blessures

Pour savoir si l’Ego est actif, voici deux questions à vous poser :

  • « Dans cette situation, est-ce que je me sens en paix, heureux, satisfait?»
    Si oui, l’Ego n’est pas activé.
  • « Est-ce que je ressens un certain malaise?»
    Si oui, l’Ego est probablement activé.

Les signes quand votre Ego s’exprime

  • La voix dans votre tête utilise un vocabulaire spécifique pour les croyances : toujours, jamais, moi-je, il faut… Et pour les peurs : je devrais, j’aimerais…
  • Vous confondez ce que vous êtes et ce que vous avez ou faites. Posez-vous les questions :
    • « Qu’ai-je peur de perdre?»
    • « Est-ce que je m’énerve quand une personne critique ce que je fais?»

Prenez conscience que vous n’êtes pas vos possessions et que vous n’êtes pas non plus ce que vous faites. Vous agirez ainsi avec beaucoup plus de légèreté et de plaisir.

Les comportements de l’Ego

  • Il recherche les compliments.
  • Il ne sait pas écouter.
  • Il se justifie et se défend. Il est sur la défensive ou cherche un coupable.
  • Il ne peut pas être dans le moment présent. Il pense au passé ou à l’avenir.
  • Il stimule peur, inquiétude, appréhension, doute, colère.
  • Il entretient tous nos traumatismes.
  • Il se nourrit de la notion de bien/mal. L’Ego juge. Sans Ego, nous sommes dans l’observation et l’expérience.
  • Il se compare.
  • Il se croit capable de rendre les autres heureux.
  • Il impose ses croyances et aime dominer.
  • Il a peur d’être rejeté, de ne pas être aimé.

Découvrez vos émotions

Voici 3 questions à vous poser régulièrement pour vous entrainer à écouter vos émotions et à les exprimer :

  • « Qu’est-ce que je ressens dans cette situation?»
  • « Où se situent ces émotions dans mon corps?»
  • « De quoi ai-je peur pour moi?»

Si vous ne parvenez pas à répondre à une de ces questions la première fois, soyez doux avec vous-même : lâchez prise. Soyez convaincu que ça viendra quand vous serez prêt, avec l’entrainement.

L'article n'est pas terminé ...

mais vous pouvez demander le livre offert

10 clés pour une vie épanouie

Alimentation, relation et émotions, motivation et méditation !

En vous inscrivant, vous recevrez : articles, vidéos, podcasts, offres commerciales, et autres conseils pour vous aider à manger sainement et être être heureux. Voir mentions légales complètes en bas de page.

3. Vous reconnaissez la blessure

Petit bonus : le jugement et l’accusation sont le signe qu’un masque est activé.

Lorsque vous êtes en colère :

  • Si vous accusez une personne du sexe opposé, alors vous avez le masque du contrôlant. Il s’agit de la blessure de trahison.
  • Si vous accusez une personne du même sexe, alors vous avez le masque du rigide. Il s’agit de la blessure d’injustice.

Si vous êtes dans l’autojugement :

  • Ressentez-vous de la peur ? Alors, il s’agit des blessures de rejet ou d’abandon.
  • Ressentez-vous de la honte ? Alors c’est la blessure d’humiliation.

Pour en savoir plus, relisez cet article : Les caractéristiques des 5 blessures de l’âme

4. Vous vous adressez à votre Ego : partie essentielle du processus

1. Donnez un nom à votre Ego

Ainsi, vous pouvez vous adresser directement à lui. Cela permet aussi de distinguer la petite voix de vous-même : « je ne suis pas la petite voix et je ne suis pas ces mécanismes de protection ». Autrement dit : « je ne suis pas le masque ».

Lise Bourdeau appelle son Ego Mouchette. Trouvez-lui un petit nom sympathique ! Par exemple un nom qui vous rappellera son côté agité, fragile et bienveillant.

2. Acceptez d’avoir cette blessure activée

Vos ennemis sont vos meilleurs alliés. Les masques sont là pour vous protéger d’une blessure. Le masque n’est ni bon ni mauvais. Par contre, vous pouvez choisir de ne plus le porter !

« Accepter, c’est dire oui, c’est reconnaître, c’est observer ce qui se passe sans aucun jugement de bien ou de mal» – Lise Bourbeau

3. Habituez-vous à parler avec votre Ego

Lorsque vous détectez un masque ou une blessure activée :

1. Remerciez votre Ego
Votre Ego a besoin d’être accepté et rassuré. Gardez en tête que le masque sert à vous protéger. Remerciez votre Ego de sa bienveillance, reconnaissez sa bonne intention. Vous renforcez ainsi votre habitude à ressentir de la gratitude.

2.Rassurez votre Ego
Assurez lui que vous n’avez pas besoin de sa protection dans la situation donnée. Vous prenez en charge les conséquences de la tombée de masque.

Voici ce que le processus donne lorsque vous parlez à votre Ego :
« Merci de vouloir me protéger. Je sais que cette peur m’empêche de répondre à un de mes besoins. Alors va te reposer. Je me sens prêt à faire face aux conséquences. Je ne te demanderai pas de faire les choses à ma place. »

Améliorez vos relations et votre communication en vous libérant de vos blessures. Découvrez ces masques qui vous empêchent d’être vous-même. Lisez l’article complet, résumé du livre de Lise Bourbeau. #confiance #communication # relation #relaxation #méditation #amour #pleineconscience #transformation #sagesse #motivation

5. Entrainement et répétition

Bien sûr, reconnaître votre Ego – votre masque – et suivre le processus n’est pas facile, surtout au début. Plus vous pratiquerez, plus vite le processus deviendra un automatisme. Et votre Ego prendra de moins en moins de place. Vous garderez le contrôle et répondrez ainsi à vos besoins fondamentaux. Vos blessures seront peu à peu guéries.

Bénéfices

En plus de la joie et du bonheur que vous créerez pour vous et autour de vous, vous aurez le plaisir de voir votre physique évoluer. Si votre physique était fortement marqué par votre masque principal (voir l’article des caractéristiques), alors vous verrez progressivement votre corps devenir harmonieux.

Certaines douleurs et autres perturbations peuvent également bénéficier de ce travail sur vous-même. Vous ressentirez donc un bien-être global et vous serez en paix avec vous-même.

Remarque : ce travail permet une circulation plus harmonieuse de l’énergie dans votre corps. Et ainsi, les mécanismes d’auto-guérison peuvent reprendre leur service.

« Toutes tes maladies physiques ne sont qu’un reflet de la douleur causée par les blessures non guéries de ton âme. » – Lise Bourbeau

Avez-vous vécu des transformations dans vos relations grâce à ce livre?

Si oui, laissez un commentaire pour motiver les autres 😉

Merci de partager au maximum cet article!

Damien Weck

Rédacteur pour Ondes&Santé, passionné par l’alimentation saine, le bien-être et la motivation

Pour aller plus loin:
Voir le livre – La guérison des 5 blessures de Lise Bourbeau

Mots recherchés pour trouver cet article :

Lise Bourbeau, résumé, livre, 5 blessure de l’âme, être soi même, pdf gratuit, écoute ton corps

4 commentaires sur “Comment Guérir des 5 Blessures de l’Âme? Lise Bourbeau 2/2”

  1. Se regarder en face nous permet de changer et d’avancer, il est nécessaire de prendre le courage de le faire car c’est le chemin vers le mieux-être, article intéressant qui donne envie de lire le livre.

    1. Bonjour Lynfit,
      Merci pour ton message !
      Le livre 2 est plus concis que le premier.
      Par contre, l’introduction du 1er est très intéressante. Elle aborde les croyances justement, auxquelles tu fais allusion il me semble.
      Si nous considérons chaque expérience comme un choix personnel pour évoluer dans nos vies, alors il n’y a plus de problème, d’erreur… même si ce n’est pas toujours agréable sur le coup 😉
      A bientôt !
      Damien

  2. Salut Damien,

    Je viens souvent sur ton site, car tu abordes des sujets qui m’intéressent. (J’espère que cela ne te dérange pas si je te tutoie, vieille habitude québécoise.)

    J’ai d’ailleurs écrit un article la semaine dernière qui abordait le même sujet, même si je n’ai pas lu le même livre et que ce n’est pas tout à fait la même façon de le traiter! J’aime beaucoup l’idée de donner un petit nom à mon Ego, cela rejoint la manière que j’ai de le voir comme une partie de moi plus vulnérable, comme l’un de mes enfants intérieurs.

    Donc merci!

    À bientôt,
    Isabelle

    1. Bonjour Isabelle,
      Le tutoiement est bienvenu 😉
      Merci pour ton message, je suis allé voir ton article.
      En effet, c’est le même sujet avec un autre vocabulaire.
      L’Ego = enfant intérieur ? pourquoi pas 🙂
      ça rejoint le côté rassurant que Lise Bourbeau invite à prendre en s’adressant à l’Ego !

      A bientôt !
      Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *