Reconnaître les 5 Blessures de l’Âme – Lise Bourbeau 1/2

Vous arrive-t-il de vous laisser emporter par vos émotions?

Imaginez une personne rayonnante qui se balade dans la rue. Elle dégage une telle énergie qu’elle semble passer la meilleure journée de sa vie. Tout à coup elle se fige sur place, son sourire disparait. Elle est passée de l’état « soleil » à l’état « glaçon ». Que s’est-il passé ? Elle vient d’apercevoir une personne qu’elle connaît et qui lui rappelle une situation très désagréable. En se remémorant cette situation, son énergie a totalement changé. Elle vient de mettre un masque.

Vous-êtes vous déjà retrouvé dans une situation similaire?

Cet article est un résumé partiel du livre « La guérison des 5 blessures » de Lise Bourbeau

Un avertissement est présent au début du livre « Prendre conscience de ses blessures peut être désagréable, mais cela est nécessaire pour guérir. » Merci Lise 🙂

Voici les 5 étapes pour faire tomber le masque et être enfin vous-même :

  1. Vous réagissez à une situation qui réveille une blessure.
  2. Vous prenez conscience que vous n’êtes plus vous-mêmes.
  3. Vous reconnaissez la blessure en connaissant les caractéristiques du masque (suite de l’article).
  4. Vous vous adressez à votre Ego.
  5. Vous effectuez ce cheminement de manière répétée afin que cela deviennent automatique pour vous.

Dans cet article nous allons nous concentrer sur le point 3 : savoir reconnaître le masque et la blessure.

Les 4+1 blessures de l’âme

Lise Bourbeau a défini 5 blessures. 4 blessures qui sont actives pour chacun d’entre nous à des niveaux différents : Abandon, Rejet, Trahison, Injustice. Et une blessure optionnelle : l’humiliation. Celle-ci n’est active que pour les personnes ayant vécu des situations correspondant à cette blessure.

La blessure de trahison peut cacher celle de l’abandon. La blessure d’injustice celle du rejet. Si vous vous reconnaissez plutôt dans la trahison et l’injustice, peut-être que vous prendrez un jour conscience que la peur de l’abandon et du rejet sont aussi présentes.

Dans la description de chaque blessure, vous pouvez retrouver des similitudes avec vous-même. Apprenez à reconnaître les différentes blessures et surtout découvrez votre blessure principale. Celle qui est la plus active chez vous.

Je suis responsable

Dans la même situation, deux personnes différentes peuvent activer une blessure différente.

« C’est toujours notre perception ou notre interprétation des faits qui cause notre souffrance et non ce que quelqu’un est ou fait. » Lise Bourbeau

L’autre est un miroir

Si vous avez peur de causer du rejet ou de l’injustice à une personne extérieure, alors c’est que vous avez aussi la blessure correspondante : vous avez peur d’être rejeté par l’autre. Avoir cette information à l’esprit peut vous aider à trouver vos blessures les plus actives. Lise Bourbeau appelle cette réciprocité le triangle de la vie : Mon regard sur les autres – le regard des autres sur moi – mon regard sur moi-même. Les trois sont interconnectés.

« J’ai peur d’abandonner l’autre. » <-> « J’ai peur d’être abandonné par l’autre. »

L’activation des blessures

D’après Lise Bourbeau, nos blessures sont activées jusqu’à nos 6 ans. L’activation des différentes blessures est liée aux rapports à nos parents ou autres personnes adultes faisant autorité. Pour les blessures d’Abandon et de Trahison, c’est le rapport avec le parent de sexe opposé qui est concerné. Pour les blessures de Rejet et d’Injustice, il s’agit du parent de même sexe.

Vous serez peut-être surpris du parent concerné par vos blessures les plus actives. Il est possible qu’un autre adulte référent soit en cause dans votre blessure. Il est aussi possible que le parent dont vous êtes le plus proche ait activé plus fortement vos blessures. N’oubliez pas que c’est votre interprétation des faits et gestes qui activent la blessure. Remerciez les personnes qui vous ont permis de prendre conscience de vos blessures.

Accepter et remercier – qu’est-ce qu’un masque?

Lorsque vous vivez une situation qui réactive une blessure, vous allez automatiquement vous en protéger de différentes façons. Votre comportement change et ce changement dépend de la blessure activée. Lise Bourbeau appelle cette adaptation un Masque.

Ci-dessous, vous trouverez la description des différents masques. Les masques ne sont ni « bons » ni « mauvais ». Au contraire, ces masques sont un moyen inconscient de nous protéger de la blessure. Vous le comprendrez en lisant les descriptions. Par exemple, une personne concernée par la blessure d’injustice va se couper de ses émotions ou de son ressenti. Ainsi, cette personne ne ressentira plus d’injustice. Cependant, être coupé de vos ressentis n’est peut-être pas une situation qui vous convient…

Pour se débarrasser du masque, il est nécessaire de l’accepter et de le remercier. Le masque fait partie de vous, il n’est pas votre ennemi.

Vous aimerez aussi : Comment créer des relations harmonieuses ?

Les caractéristiques des 5 blessures de l’âme

Dans la suite de l’article, certaines phrases sont des extraits repris du livre de Lise Bourbeau : « La guérison des 5 blessures ».

Avant de poursuivre la lecture, je vous invite à faire une pause et prendre une feuille et un stylo (ou ouvrir un fichier texte…). Vous avez votre feuille ? 🙂

Maintenant, en lisant les descriptions ci-dessous, prenez note pour chaque blessure :

  • De tous les comportements dans lesquels vous vous retrouvez.
  • Du vocabulaire particulier que vous utilisez.
  • Des points communs avec la description physique.

À la fin de votre lecture, vous aurez ainsi une idée de la blessure qui est la plus active pour vous. Les noms de la blessure, du masque et de la « grande peur » peuvent vous induire en erreur. Faites l’exercice sans préjugé afin d’avoir un résultat utilisable par la suite. Rappelez-vous que nous sommes tous concerné par au moins 4 blessures : Rejet, Abandon, Trahison et Injustice.

La blessure de rejet

Masque : Fuyant

Sa plus grande peur : la Panique

Attitudes et comportements liés au masque et à la blessure

  • Il a très peu d’estime de lui-même, se trouve nul, insatisfait de lui-même.
  • Il se trouve différent du reste de sa famille.
  • Il se sent incompris, dans un groupe, il se sent souvent seul, inquiet, nerveux.
  • Il a trouvé plusieurs moyens de fuite : drogues, alcool, jeux vidéo, sommeil …
  • Il utilise le déni pour se protéger. Il se coupe de la réalité en se réfugiant dans son monde : jeux vidéo, dans sa tête…Il est « dans la lune ».
  • Quand il est seul, il est envahi par ses émotions, ses peurs.
  • Les choses matérielles ont peu d’importance pour lui. Il est plus intéressé par les activités intellectuelles.
  • Il a beaucoup d’imagination. Il l’utilise pour s’imaginer des scénarios de rejet.
  • Il croit que le bonheur ne peut durer longtemps.
  • Dans un groupe, il parle peu, a peur de ne pas être intéressant ou de déranger. Les autres le considèrent solitaire.
  • En présence d’une personne qui hausse le ton, il panique ou fuit.
  • Il a une grande énergie nerveuse qui lui permet de beaucoup travailler et de s’encrer dans le monde matériel.
  • Il est perfectionniste. En vieillissant, il considère qu’il a raté sa vie.
  • Sa peur du rejet le rend parfois obsessionnel et paranoïaque.

Vocabulaire qu’il utilise souvent

Nul, disparaître, rien, inexistant, sans valeur, pas de place …

Description physique

  • Petit corps, mince
  • Haut du corps replié sur lui-même (épaule en avant)
  • Corps mal proportionné : partie plus petite, manque de seins ou de fesses…
  • Présence de creux : poitrine, dos, ventre…
  • Partie du corps asymétrique
  • Petits yeux et regard fuyant, cerne autour des yeux
  • Voix faible, éteinte
  • Problème de peau (surtout sur le visage)
  • Favorise les vêtements noirs

Article lié : Les premiers effets des Ondes sur votre bien-être

La blessure d’abandon

Masque : Dépendant

Sa plus grande peur : la Solitude

Attitudes et comportements liés au masque et à la blessure

  • Il a très peur de la solitude. Il a besoin d’attention et d’être soutenu.
  • Il ressent une tristesse profonde sans savoir pourquoi.
  • Seul, il peut pleurer pendant longtemps, inconscient de s’apitoyer sur son sort.
  • Il développe une attitude de victime en se croyant malchanceux. Il provoque des drames ou des maladies pour attirer pitié et attention.
  • Il ressent facilement les émotions des autres mais les utilisent pour ramener l’attention à lui.
  • Dans un groupe, il parle pour qu’on lui porte de l’attention.
  • Il a des difficultés à faire ou décider seul. Il se montre incapable pour avoir de l’aide. Il ne suit pas les conseils.
  • Il rend service pour avoir un retour.
  • Il a des difficultés à terminer une relation, il ne veut pas se retrouver seul.
  • Il est déstabilisé par ses émotions : un jour joyeux, un jour triste.
  • Il croit que si l’autre est d’accord avec lui, c’est une preuve d’amour.
  • Avec une personne en colère ou agressive, il s’écrase et devient comme un petit enfant qui a peur.
  • En vieillissant, la peur d’être seul se renforce. Il préfère supporter une situation difficile pour ne pas être seul.

Vocabulaire utilisé

Seul, absent, on ne me lâche pas, je ne supporte pas…

Description physique

  • Corps long, mince
  • Muscles peu développés, manque de tonus
  • Les bras semblent trop longs, épaules tombantes, dos courbé, épaules en avant
  • Partie du corps tombante ou flasque
  • Partie du corps située plus basse que la norme : mains, seins
  • Grands yeux tristes ou tombants
  • Petite voix plaintive
  • S’appuie souvent sur quelque chose ou sur quelqu’un
  • Favorise les vêtements amples ou trop grands

La blessure d’humiliation

Cette blessure est active pour les personnes qui ont souffert d’humiliation pour avoir eu du plaisir avec leurs sens. Ils ont été victimes d’attitude répressive et méprisante.

Masque : Masochiste

Sa plus grande peur : la Liberté

Attitudes et comportements liés au masque et à la blessure

  • Il fait tout pour être digne aux yeux de ceux qu’il aime (famille, Dieu …).
  • Il se donne par peur la mission d’alléger la souffrance de l‘humanité.
  • Il fait passer l’autre avant lui.
  • Il a de la difficulté à se laisser materner.
  • Il mesure ses paroles pour ne pas nuire aux autres.
  • Il ne reconnait pas sa sensualité et rejette les plaisirs et ses pulsions associées aux sens.
  • Il a souvent des histoires d’ordre sexuel dans son adolescence.
  • Il s’arrange pour ne pas être libre et ainsi limiter ses plaisirs.
  • Il connaît ses besoins mais n’y répond pas.
  • Il se sent sale, indigne.
  • Il tâche fréquemment ses vêtements.

Description physique

  • Surplus de poids : ventre et visage rond
  • Taille et jambes relativement fines par rapport au ventre et visage
  • Grands yeux ronds et naïfs
  • Gros cou
  • Bosse dans le dos
  • Il porte souvent des vêtements serrés qui font ressortir ses rondeurs
  • Voix mielleuse

Vous aimerez aussi : L’histoire du Cheval Blanc Merveilleux

La blessure de trahison

Masque : Contrôlant

Sa plus grande peur : Séparation et Reniement

Attitudes et comportements du masque et de la blessure

  • Il veut montrer sa forte personnalité. Il utilise ses qualités de chef pour imposer sa volonté.
  • Il n’est pas en contact avec sa vulnérabilité et cherche à se montrer fort. Il ne veut surtout pas parler de ses faiblesses.
  • Il se dépasse pour être considéré comme responsable.
  • Il accuse les autres et fait en sorte de ne pas être accusé.
  • Il cherche les honneurs. Il veut être spécial et important.
  • Dans un groupe, il prend beaucoup de place.
  • Il fait facilement confiance à une personne riche ou célèbre. S’il est déçu, il finit par être méfiant.
  • Pour défendre sa réputation, il est prêt à s’attaquer à celle des autres.
  • Il ment facilement mais n’accepte pas qu’on lui mente. C’est le mensonge qui le dérange plus que l’action. Par exemple, une femme qui trompe son compagnon, celui-ci sera plus dérangé par le mensonge de sa femme plutôt que par le fait qu’elle ait rencontré quelqu’un.
  • Il est exigeant. S’il délègue il veut que les choses soient faites à sa façon et à son rythme. Il vérifie sans cesse par manque de confiance.
  • Il aime tout contrôler et tout prévoir. Il n’aime pas les imprévus.
  • Il se croit indispensable et il aime penser que les autres ne réussiraient pas sans lui.
  • Il se confie difficilement. Il ne fait pas assez confiance aux membres du sexe opposé. Il a peur qu’on profite de lui
  • Il manipule pour contrôler son partenaire. Il n’admet pas qu’il attend des preuves d’amour. Tous les moyens sont bons pour manipuler : bouder, faire du chantage, mentir, séduire, pleurer de rage, crier, menacer, se plaindre. Il peut même utiliser la violence.
  • Il comprend et agit rapidement, mais la plupart du temps, c’est après avoir sauté trop vite aux conclusions.
  • Il est convaincu d’avoir raison et tente d’imposer son point de vue aux autres. Il aime avoir le dernier mot.
  • Il est rancunier, peut mettre fin à une relation brusquement, couper le contact durant une longue période.
  • Il est intolérant et impatient avec les gens trop lents d’après lui. Il montre facilement sa colère.
  • Il se montre indépendant pour ne pas montrer sa peur d’abandon. Il critique les gens dépendant.

Vocabulaire utilisé

Je suis capable, fais-moi confiance, je ne lui fais pas confiance, je le savais, j’avais raison, as-tu compris, écoute-moi, c’est vrai, franchement…

Description physique

  • Chez l’homme la force et le pouvoir son visible dans le haut du corps : épaules plus larges que les hanches.
  • Chez la femme, la force est visible au niveau du bassin. Les hanches sont plus larges que les épaules.
  • Muscles dominants dans plusieurs parties du corps, Poitrine bombée
  • Avec un surplus de poids, ne paraît pas gros
  • Voix forte
  • Prend du ventre avec l’âge
  • Grands yeux, regard intense et séducteur
  • Préfère les Vêtements flamboyants

Article lié : Comment se protéger des Ondes?

La blessure d’injustice

Masqué : Rigide

Sa plus grande peur : la Froideur

Attitudes et comportements liés au masque et à la blessure

  • Il cherche à se montrer dynamique même s’il est fatigué.
  • Il admet peu qu’il a un problème ou que quelque chose le dérange. Il minimise ses problèmes et affirme s’en sortir sans aide extérieur.
  • Il est optimiste et positif.
  • Il contrôle sa colère, son apparence. Il ne veut pas décevoir les autres. Il veut correspondre à l’image idéale qu’il a de lui-même. Il associe sa valeur à ce qu’il fait et à son apparence.
  • Quand sa perfection est remise en cause, il se défend et se justifie immédiatement.
  • Il souhaite que tout soit parfait et juste mais lui-même est injuste envers lui-même et les autres. Il exagère les faits.
  • Le rigide montre difficilement ses sentiments. Et il se coupe de son ressenti. Il ne sait pas gérer sa grande sensibilité. Il a peur de perdre le contrôle et de paraître imparfait.
  • Il passe pour froid et insensible. Car il se fait croire que rien ne le touche. Il est donc incapable d’établir une relation satisfaisante.
  • Il est dur envers son corps et admet rarement être malade. Il sent peu le froid et la douleur. Il se vente de se passer de médicament et de médecin.
  • Il accepte peu les paresseux.
  • Il coupe sans cesse les autres, croyant les aider, en mettant en avant l’inexactitude de leur propos. Il critique facilement les autres comme lui-même.
  • Il est fier de ses connaissances, plus importantes que les émotions d’après lui.
  • Lorsqu’il est à bout, il devient cassant, sarcastique, entêté et intransigeant.

Vocabulaire utilisé

Pas de problème, justement, exactement, sûrement, toujours, jamais, correct, supposé, il faut, je devrais, extraordinaire, fantastique, superlatif : super bon, trop beau…

Caractéristiques physiques

  • Bien proportionné, le plus parfait possible : épaules carrées, posture droite…
  • Parties du corps rigides, raides (jambes, cou, dos…)
  • Mouvements secs
  • Apparence soignée et séduisante
  • Petite taille serrée par les vêtements
  • Mâchoire serrée
  • Ventre plat ou rentré
  • Fesses rondes, bombées
  • Teint rayonnant, regard brillant, vivant, direct
  • Voix sèche et rapide

Blessure principale et guérison

Vous avez maintenant votre feuille avec un certain nombre de « points » par blessure. Cela vous permet peut-être de voir une blessure ou deux qui sont plus exprimées chez vous. Le masque qui vous ressemble le plus correspond à votre votre blessure principale.

Ayez toujours entête que ces masques ne sont pas mauvais pour vous. Ils sont indispensables pour guérir vos blessures.

  1. Savoir reconnaître ses blessures : vous avez les clés pour cela avec cet article.
  2. Les accepter pour s’en libérer : article suivant.

Les différentes étapes pour guérir de vos blessures sont décrites dans l’article suivant. Celui-là est déjà bien assez long 😉

Avez-vous lu ce livre et mis en pratique?

Quelles transformations se sont opérées dans votre vie?

Merci de partager au maximum cet article!

Pour aller plus loin:
Voir le livre – La guérison des 5 blessures de Lise Bourbeau

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    54
    Partages
  •   
  • 54
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *