12 Sens pour goûter et sentir la vie

Et si nous avions 12 sens et non 5 comme nous l’entendons souvent ? 

Avant de découvrir ces 12 Sens du corps humain, voici une petite histoire…

Savez-vous qu’il existe en langue inuite 50 nuances pour le mot “blanc” ?

Imaginez-vous au Groenland, vous ne verriez que du blanc à perte de vue. Ces nuances de blanc permettent aux Inuits de décrire des variations invisibles pour vous et moi.

Plus nous avons de mots différents pour décrire ce que nous percevons, plus nos perceptions se précisent. Nos sens s’aiguisent et deviennent plus subtiles avec un apprentissage adapté.

Habituellement, l’être humain est décrit avec cinq sens. Imaginez si en réalité vous en possédiez beaucoup d’autres. Dans son livre “Les 12 sens”, Albert Soesman attribue 12 sens à l’être humain. Cet article est un résumé partiel du livre.

Vous verrez que certains sens sont accompagnés d’une vision “spirituelle”. N’hésitez pas à passer à la suite si un passage ne vous parle pas.

Les 4 sens physiques

1. Le sens du toucher

Il vous permet de prendre conscience de la limite entre votre corps et l’extérieur. Sans l’action des autres sens, le toucher vous permet de sentir qu’il y a “quelque chose”. Mais quoi ?

2. Le sens de la vie ou le toucher interne

Le toucher interne, c’est ce qui vous permet de ressentir un organe, un mal de ventre, la faim, la soif. Ce sens vous permet aussi de savoir où se trouvent les différentes parties de votre corps dans l’espace, sans les voir.

Article lié : Comment guérir des 5 blessures de l’âme?

3. Le sens du mouvement

Ce sens regroupe le mouvement du corps et le mouvement au sens de “parcours de vie“. Si vous essayez de prendre un verre d’eau avec votre main, vous imaginez votre main sur le verre. Votre main va de sa position initiale au verre. Mais votre attention fait le chemin inverse, elle part du verre. Vous avez suivi ? Accrochez-vous pour la suite 😉

Un parallèle est proposé avec votre cheminement de vie. Lorsque vous voulez aller quelque part ou faire quelque chose, le même processus est en jeu. L’idée est que vous vivez et attirez à vous des situations que vous avez choisies. Vous les avez choisies par la pensée.

« L’ensemble de notre parcours de vie cache toujours un plan, un plan que nous avons décidé de réaliser, une mission que nous nous sommes imposées. » Albert Soesman

4. Le sens de l’équilibre

Vous pouvez tenir debout grâce à 3 canaux en demi-cercle qui se trouvent proche de l’oreille. En apesanteur, il est impossible de se tenir en équilibre. Lorsque vous vous tenez en équilibre, c’est grâce aux repères fixes extérieurs. Autrement dit, si vous arrivez à tenir en équilibre, vous prenez conscience que les choses autour de vous sont stables.

Les 4 sens involontaires

Vous ressentez ces 4 sens en permanence de façon naturelle. Ils vous connectent au monde extérieur.

5. Le sens de l’odorat

L’odorat, c’est le sens de l’instinct : “Je ne le sens pas”. Les fourmis fonctionnent avec les odeurs. Comme d’autres animaux, l’être humain a une partie à part dans le cerveau pour le sens de l’odorat. Mais cette partie et très réduite chez l’être humain. C’est pourquoi vous avez certainement peu d’instinct et de réflexe par rapport aux odeurs.

L’odorat est un sens invasif et intérieur. Pour ne pas sentir, vous devez arrêter de respirer.

6. Le sens du goût

Le goût est lié à l’alimentation. Mais c’est aussi en rapport avec la beauté “avoir bon goût” et aux nourritures de l’esprit “dévorer un livre”. Vous pouvez aussi dire : “je me nourris des bonnes ou mauvaises expériences”. Ce qui amène à distinguer trois sortes de nourriture :

  • du corps par l’alimentation
  • de l’esprit, c’est-à-dire du cerveau ou du mental par la discussion ou l’information
  • de l’âme par la beauté et l’amour via la contemplation ou la décoration par exemple

7. Le sens de la vue

L’œil se forme par un mouvement du cerveau vers l’extérieur alors que les autres sens se forment par des cellules de peau qui viennent se connecter au cerveau. L’œil est la “fenêtre de l’âme” et le “siège des émotions“.

Vous ne cessez jamais de voir. Lorsque vous fermez les yeux, vous voyez l’obscurité. La vue est le sens qui contient tous les autres. Ce sens est lié à la pensée car votre cerveau interprète en permanence ce que nous voyons.

8. Le sens de la chaleur

Vous sentez la température grâce à des nerfs sous votre peau qui n’arrivent à aucune cellule sensorielle. Ces nerfs mesurent si la chaleur arrive de l’extérieur vers votre peau – sensation de chaud – ou si elle va de la peau vers l’extérieur : sensation de froid. Ce sens est lié à l’enthousiasme “ça ne me fait ni chaud ni froid”.

L'article n'est pas terminé ...

mais vous pouvez demander le livre offert

10 clés pour une vie épanouie

Alimentation, relation et émotions, motivation et méditation !

En vous inscrivant, vous recevrez : articles, vidéos, podcasts, offres commerciales, et autres conseils pour vous aider à manger sainement et être être heureux. Voir mentions légales complètes en bas de page.

Les 4 sens sociaux ou “spirituels”

9. Le sens de l’ouïe

L’ouïe est un sens particulier par rapport aux quatre précédents. En effet, vous pouvez décider d’émettre des sons avec votre voix. Mais vous pouvez aussi garder le silence. De la même façon, vous ne recevez pas en permanence des sons de l’extérieur. Le silence a une place importante. Et heureusement, car vivre dans un brouhaha permanent ne serait sûrement pas agréable. Le “silence” n’existe pas pour les sens précédents.

Les organes de l’ouïe et de l’équilibre ont des formes proches et se trouvent au niveau de l’oreille. Pour écouter, il est préférable de déconnecter le sens de l’équilibre. Imaginez une personne confortablement assise dans un gros fauteuil pour écouter de la musique classique. C’est l’idéal, même si vous n’écoutez pas de classique.

Vous pouvez sentir des sons dans plusieurs parties de votre corps qui rentrent en vibration : les os, le ventre, les muscles, la peau.

L’ouïe est liée à la musique. Et la musique est en rapport avec la force, le dynamisme et la créativité. Avez-vous déjà écouté de la musique en faisant du sport ?

Les trois derniers sens ont été “découverts” par Rudolf Steiner.

10. Le sens de la parole

Imaginez que vous entendez pour la première fois une musique et une langue inconnue. Vous saurez immédiatement qu’il s’agit d’un côté de musique et de l’autre d’une langue. De la même façon, émettre un son est différent que de parler. Pour ces raisons, la parole apparaît comme un sens différent de l’ouïe.

Article lié : 5 façons de prendre soin des autres

11. Le sens de la pensée

La pensée se cache derrière la parole et aussi derrière la vue. Pour comprendre les idées derrière les mots, vous devez faire abstraction du langage. Ainsi, vous vous connectez à la pensée de l’autre en décryptant les concepts derrière les mots.

12. Le sens du moi d’autrui

La façon dont vous percevez une personne vous est personnel. Une personne qui a beaucoup de charisme pour vous n’en n’a pas forcément pour quelqu’un d’autre. C’est pourquoi il est intéressant de demander à d’autres “Comment perçois-tu telle personne ?”. Ainsi, vous pouvez mieux connaître le moi d’autrui de cette personne. Votre point de vue est limité et partiel. Et vous pouvez l’enrichir de celui d’autres personnes.

Note : Pratiquez-vous la relaxation, le yoga, la méditation… ?

Dans ces pratiques, vous portez parfois votre attention vers l’intérieur de votre corps.

Il s’agit donc du Sens de la vie ou du toucher interne. Vous écoutez et ressentez dans votre corps : chaleur-fraîcheur, pression-dilatation, picotement…

J’espère que cette présentation des 12 sens vous permettra de développer vos divers ressentis et d’avancer dans vos pratiques !

Merci de partager cet article  😉

 

Pour aller plus loin : découvrez le livre Les 12 Sens portes de l’âme d’Albert Soesman

Remarque : C’est un livre très théorique qui pourra vous paraitre lourd à lire. Vous y découvrirez notamment des liens entre chacun des sens et les signes du zodiac.

4 commentaires sur “12 Sens pour goûter et sentir la vie”

  1. Bonjour,
    merci pour ce résumé, je prends conscience que nos perceptions du monde vont beaucoup plus loin que je ne le pensais, à nous de les utiliser de la bonne façon.
    Personnellement la méditation m’aide beaucoup à prendre conscience de mon corps et des éléments extérieurs, c’est une bonne façon de rester connectée à soi-même et au monde qui nous entoure.

    1. Bonjour Lynfit,
      Merci pour ton commentaire 🙂
      La méditation et la pleine conscience sont de beaux outils 😉

  2. Bonjour Damien,

    C’est drôle! Nous écrivons vraiment sur les mêmes sujets. Je trouve cela fascinant parce que quand j’ai commencé mon blog, un de mes objectifs, sinon le premier, était de trouver des personnes qui s’intéressaient justement à ces sujets! Donc, merci de travailler dans ce “sens”!

    C’est dans mon article intitulé “le sens de ma place” que j’aborde ce sujet. J’aborde certains des sens que tu nommes et d’autres…Si cela t’intéresse, tu peux le découvrir en suivant ce lien:
    https://les-clefs-du-ki.com/comment-developper-le-sens-de-ma-place/

    À bientôt!

    1. Bonjour Isabelle,
      Merci pour ton commentaire 🙂
      En effet je viens de lire ton article c’est très proche !
      Et tu abordes un sens qui n’est pas dans mon article.
      ça me fait penser à la lois de l’attraction, très intéressant !

      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *