Ubuntu : Les sagesses de la philosophie africaine [14 principes]

Quels principes de sagesses africaines ont permis à Nelson Mandela de traverser ce qu’il a vécu ? Quels sont les enseignements africains traditionnels pour vivre sage et heureux ?
Découvrons ensemble la philosophie de la sagesse africaine Ubuntu en 14 principes. Les clés pour surmonter les obstacles avec la paix de l’esprit et la conviction du cœur.

Comment apaiser une relation, comment rester motivé et plein d’espoir, comment apprendre des personnes différentes de soi, comment apaiser un conflit ou un désaccord, comment véritablement écouter ?

Les difficultés et tensions qu’ont connues les pays d’Afrique, ont conduit à une philosophie de vie appelée Ubuntu. Ubuntu est au Sud de l’Afrique ce que les accords toltèques sont au Mexique ou Ho’oponopono à Hawaï.

Je suis très heureux de partager avec vous cet article. D’autant plus, que j’entends assez rarement parler des « sagesses africaines » contrairement à celle de d’autres continents citées ci-dessus.

Ces 14 principes sont tirés du magnifique livre de Mungi Ngomane : Je suis car tu es – Leçon de sagesse africaine.

Avec ces 14 principes, nous allons voir :

  • Comment surmonter toutes les situations (même les plus difficiles) ?
  • Des clés pour créer des relations paisibles et bienveillantes (plutôt que laisser s’installer la tension).
  • Comment avoir confiance en vous et en votre capacité à agir et à changer les choses ?

1. Se voir dans autrui

En voyant plus loin que nos différences, nous prenons conscience que nous sommes tous égaux. Nous pouvons ressentir de la gratitude pour ce que chacun est et offre (plutôt que chercher les défauts). Personne ne se construit sans l’aide d’autrui.

Pour mettre en application ce principe dans votre journée :

– Dites « Merci » avec enthousiasme et gratitude.
– Entraînez-vous à passer une journée sans jugement et lâchez prise sur vos pensées négatives.

2. L’union fait la force

Personne ne se construit tout seul. Il n’y a aucune honte à demander de l’aide. Inspirez-vous des autres et demandez du soutien à ceux qui peuvent vous aider sur votre chemin. Et surtout aidez les autres à avancer sur leur propre chemin.

3. Se mettre à la place de l’autre

Se mettre à la place de l’autre permet de le comprendre plutôt que de le juger par rapport à notre propre vision du monde.

« Soyez bon envers les autres, car tous ceux que vous rencontrez mènent en eux-mêmes un combat acharné. »
– Ian McLaren

Pour mettre en application ce principe :

– Dans toute situation, prenez le temps d’écouter la version de l’autre. Ainsi vous pourrez comprendre : son vécu, ses croyances, ses actes…
– Afin de vous imprégner du point de vue de l’autre : reformuler à haute voix sa vision des choses.

14 clés des sagesses africaines pour vivre heureux [Ubuntu et Nelson Mandela] Quels principes de sagesses africaines ont permis à Nelson Mandela de traverser ce qu’il a vécu ? Quels sont les enseignements africains traditionnels pour vivre sage et heureux ? Découvrons ensemble la philosophie Ubuntu : 14 principes philosophiques africains.

4. Élargir sa perspective

« Que vos choix reflètent vos espoirs et non vos peurs. »
– Nelson Mandela

Nous avons chacun une vision différente du monde. C’est le résultat de l’environnement dans lequel nous avons vécu : culture, expérience, famille, école, amis…

Nous pouvons choisir de vivre de deux façons différentes :

– Figé : ne jamais remettre en question notre vision et ne pas agir. Agir par peur.
– Croissance et transformation : s’ouvrir à d’autres possibilités et passer à l’action. Agir avec espoir.

« Si une chose ne te plaît pas, change-la. Si tu ne peux pas la changer, change ton attitude. »
– Maya Angelou

Pour mettre en application :

–  Faire face à une situation difficile :

  1. Pour trouver tes ressources, demande à un ami : « Que ferais-tu différemment si tu étais à ma place ? »
  2. Pour te détendre : Quelle importance aura ce problème dans un mois ? dans un an ? Rappelle-toi que tout passe. Rien n’est éternel, le changement est inévitable.
  3. Pour comprendre l’autre : Qu’est-ce qui a poussé cette personne à agir ainsi ? (histoire personnelle, culture…)

– Pour rester motivé et joyeux : vois le verre à moitié plein.

Cultive la gratitude : élargir ta vision au lieu de te focaliser sur le négatif. Connecte-toi au calme en toi-même, au silence, à la nature.

À lire aussi  Des relations épanouies avec les 5 langages de l'amour de Gary Chapman

Essaye de nouvelles choses pour élargir ta perspective et sors de ta zone de confort : recette de cuisine, restaurant, livre, film…

5. Faire preuve de dignité et de respect envers soi et les autres

Ici la sagesse Ubuntu ressemble beaucoup à la communication non violente :

– Prends soin de toi pour pouvoir prendre soin des autres (se donner de l’empathie)
– Demande de l’aide si nécessaire (soi à l’écoute de tes besoins)
– Ne colle pas d’étiquettes aux autres ou à toi-même : ça renforce les comportements. « Je suis comme ça… » Dis plutôt : « Aujourd’hui, j’ai eu un comportement… mais la prochaine fois, j’agirai de cette façon… »

Pour t’aider souvient toi :

– D’autres personnes ont déjà eu ce problème.
– Les gens aiment aider.
– Demande toi : comment aiderais-tu une personne dans ta situation ?

Être digne est indispensable pour être soi-même. Pour cultiver ta dignité : mange sainement, fait du sport, communique, fixe toi un but.

A l’inverse, le mal-être nous distrait et conduit à de mauvaises habitudes : alimentation, trop de temps sur les réseaux sociaux…

Pour mettre en application ce principe :

– Cultive une bonne opinion de toi-même.

« Personne ne peut vous diminuer sans que vous y consentiez. »
– Eleanor Roosevelt

– Les pensées négatives créent du négatif. Sortez du cercle vicieux :

1. Prends conscience de tes pensées négatives ou autocritiques : corps « je suis trop gros », rôle dans l’existence « ce que je fais ne sert à rien », estime de soi « personne ne m’aime ».
2. Rappelle-toi tes qualités et réussite. Qu’est-ce qui te plaît en toi ? Quels compliments te font tes amis ?
3. Qu’est-ce qui déclenche le cercle des pensées négatives ? Voici quelques idées pour biser le cercle :

  • modifie ta routine : change de chemin pour aller travailler,
  • répète une phrase positive le matin dès ton réveil,
  • note 3 gratitudes par jour dans ton « journal de gratitude »,
  • manger dans un lieu différent (parc, jardin, restaurant),
  • évite les personnes qui te prennent de l’énergie.

4. Lorsqu’un ami se critique devant vous, dites lui : « Sois gentil avec mon ami, parce que je trouve que mon ami a beaucoup de qualité. » Et lorsque vous vous critiquez, faites de même. Rappelez vous ce qu’il y a de bon en vous.

L'article n'est pas terminé...

​Reçois mon livre offert :

​"Mes 10 clés pour ​une vie heureuse"

​Passage à l'action, Confiance, Gestion des émotions, ​Sérénité et ​Relations saines...

Déjà plus de 1000 lecteurs !

En vous inscrivant, vous recevrez : articles, vidéos, podcasts, offres commerciales, et autres conseils pour vous aider à manger sainement et être être heureux. Voir mentions légales complètes en bas de page.

6. Croire en la bonté de chacun

« Tout le monde est capable de faire le mal, nous avons tous en nous une part d’ombre et une part de lumière, chacun peut choisir d’œuvrer pour le bien. »
– Mungi Ngomane

Pour mettre en application ce principe :

– Lorsque nous voyons du négatif chez une personne, ce négatif fait écho à un de nos comportements que nous n’aimons pas. Plutôt que de critiquer l’autre, voyons une opportunité de nous améliorer nous-mêmes. Remercions cette personne qui nous montre la voix.

« Les gens sont des êtres humains produits par la société dans laquelle ils vivent. Plutôt que de les critiquer, encouragez les gens en voyant ce qui est bon en eux. »
– Nelson Mandela

Si une personne t’a fait du mal, demande toi : A-t-elle toujours été ainsi ? Qu’est-ce qui l’a poussé à se comporter de cette façon ? Met toi à la place de cette personne : quelles sont ses émotions, ses problèmes familiaux ou au travail ?

« Lorsqu’on choisit de voir le bien chez les autres, on découvre celui qui est en nous. »
– Anonyme

Souris sans raison pour renforcer ta joie et ta confiance en toi. Les personnes autour de toi te renvoient ta propre énergie.

7. Préférer l’espoir à l’optimisme

Espoir = confiance + foi

L’espoir vous apporte de l’énergie. Alors que l’optimisme est un sentiment passager. L’espoir d’un avenir meilleur vous aidera à voir les obstacles pour ce qu’ils sont : temporaires. Et vous vous orienterez votre esprit pour trouver de la force.

Pour mettre en application ce principe :

1.Accepte la situation :

– Libérer les émotions, pleure s’il le faut.
– Identifier les causes des émotions (court, long terme… ?), ça t’aidera à soulager ces émotions.

2.Agis et reprogramme ton subconscient

– « Je ne peux pas » devient « Je peux ».
– « ça ne sert à rien » devient « Je ne vais pas abandonner ».

3.Vis l’instant présent

– Agis pour te sentir bien : fais du sport, rencontre des amis, mange sainement.
– Ne te torture pas en pensant à l’avenir et vois la beauté du moment présent.

À lire aussi  5 clés pour comprendre les besoins des autres - Podcast

4.Écris une liste de gratitude pour retrouver le moral

5.Fixe toi des objectifs : avance pas à pas et écoute toi, prends une pause si besoin.

6.Trouve ta foi ou un objectif à long terme, définis ton « pourquoi ? »

8. Chercher à créer du lien

Communiquer et appartenir à un groupe a un effet très puissant sur le bonheur et la motivation. Quelle que soit l’activité qui t’intéresse, partage-la : art, sport, chorale, nature…

« L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde. »
– Nelson Mandela

Pour mettre en application :

1.Poubelle mentale : écris tout ce qui te passe par la tête sur une feuille pendant 10 minutes. Tu purges tes pensées.

2.Communique clairement tes besoins (en utilisant la CNV par exemple) LIEN

3.Sois authentique et vulnérable pour créer des liens profonds avec les autres

4.Connecte-toi à ta créativité

-passe 2 jours sans écran ni réseaux sociaux
-va dans un lieu nouveau : musée, restaurant
-emmène un carnet partout avec toi pour dessiner ou écrire des phrases inspirantes
-fais des activités manuelles : cuisine, jardin, poterie, dessin, danse
-lis et découvre de nouvelles choses

9. Le pouvoir du pardon

La rancœur est mauvaise pour la santé.

Plutôt que de te dire : « J’ai raison d’être en colère vu les actions de l’autre. »

Cherche à comprendre l’autre, comprendre son histoire et son comportement.
Pardonne pour toi-même et pas pour l’autre.
Pardonne-toi toi-même de t’être mis dans cette situation ou d’avoir agi de cette façon. Nous sommes des êtres humains !

Pour mettre en application ce principe :

1.Se pardonner

– Ressens pleinement la colère en toi.
– Note les torts que tu as l’impression d’avoir subi.
– Mets toi à la place de l’autre et écris : ce qu’il a fait, ressentit, ses émotions.
– Lis à haute voix la description de la situation vue par l’autre personne.
– Dis à haute voix : « Je me pardonne de ressentir de la colère, de la haine… ».
– Répète ces étapes dès que la colère t’empêche d’agir paisiblement.

2.Penser à tous les avantages du pardon : se sentir physiquement soulagé, être plus heureux et plein d’énergie, libérer de la place dans ton esprit.

3.Aller vers le pardon : pose des questions pour comprendre les choix et les actions de l’autre. Et formule à haute voix ou intérieurement : « Je t’aime, je te pardonne et je suis désolé de t’en avoir voulu. »

4.Accepter que cela prenne du temps. Et n’attend pas une réaction de l’autre : il te saute dans les bras ? Il s’excuse de ce qu’il a fait ou dit ?… Non, tu pardonnes pour toi-même sans rien attendre.

5.Continuer. Si la rancœur est toujours là, promène-toi dans la nature, livre toi à un ami…

10. Célébrer notre diversité

Pour cultiver l’humilité, concentre toi sur la valeur des autres. Jeunes, vieux… Chacun apporte sa contribution.

« Personne ne sait tout, mais tout le monde sait quelque chose. »
-Proverbe africain

Entre deux cultures, deux habitudes différentes cachent des enseignements :

-la ponctualité européenne est utile pour avancer ensemble.
-l’absence de ponctualité « à l’Africaine » est plutôt synonyme de lâcher prise et de confiance.

Pour mettre en application ce principe :

1.Prenons conscience des pensées qui divisent

– Certaines cultures, familles, groupes sociaux… sont liées à certains comportements.
– Plutôt que voir les différences et de se diviser en disant : « eux » et « nous ». Cherchons les points communs et aussi les qualités derrière les différentes façons de faire.

2.Prenons conscience que si tout était pareil, on s’ennuierait. Même dans une famille, chaque personne est différente est apporte sa propre contribution.

11. Accepter la réalité (aussi douloureuse soit-elle)

Accepter une situation est nécessaire pour pouvoir avancer et se transformer. Les personnes qui nous entourent peuvent nous aider par leur écoute et leur empathie.

Il est préférable d’accepter la situation et d’apprendre des critiques constructives. En étant vulnérable, nous permettons aux autres d’avoir de la compassion pour nous.

Pour mettre en application ce principe :

1.Pour faire une critique constructive, utilise la méthode du sandwich : une remarque positive + un point d’amélioration + une remarque positive.

2.Cultive l’humilité. Si tu veux faire une critique, demande toi d’abord : as-tu envie de te sentir important ? Comment une personne humble se comporterait ?

3.Accepte ce qui est. Cesse de résister à la réalité. Ainsi tu pourras te développer de façon positive.

12. Trouver l’humour dans notre humanité

Le rire permet de casser les barrières entre individus. Le rire permet d’être vu comme un ami. Rire ensemble permet de réduire les tensions individuelles comme collectives.

Pour mettre en application ce principe :

– Repense à une situation difficile et cherche ce qu’il y avait de drôle dans cette situation.
Apprends à rire de toi-même.
– Recherche l’humour : regarde une comédie, un humoriste, entoure toi d’amis drôles…

À lire aussi  Maîtriser votre procrastination [6clés]

13. Pourquoi les petites choses font une grande différence

L’histoire de Mère Theresa est un exemple de petites actions qui mènent à de grandes différences.

Un acte simple peut être important pour une autre personne sans que vous vous en rendiez compte.

Par exemple, Mungi Ngomane raconte l’histoire d’un homme sud-africain. Un homme « blanc » qui a eu un signe de respect envers lui a changé sa vision : les « blancs » ne sont pas forcément mauvais envers les « noirs ».

Un acte simple qui rend une personne heureuse vous rendra plus heureux qu’une action qui vise votre bonheur directement.

Il a aussi été observé que parler en utilisant moins le mot « je » diminue l’anxiété. Et permet de plus prendre les autres en considération.

Pour mettre en application :

– Se tenir à ce à quoi tu t’es engagé.
Donne ce que tu veux recevoir : soit un meilleur ami pour les autres, si tu souhaites avoir de meilleurs amis.
Agis à ton niveau : écologie (eau, viande, recyclage), guerre (relations et communication harmonieuses)

🌿14 principes de la sagesse africaine Ubuntu [nos différences sont une force] C’est parfois des situations les plus difficiles que viennent les plus forts enseignements. Ubuntu est au Sud de l’Afrique ce que les accords toltèques sont au Mexique ou Ho’oponopono à Hawaï. Voici 14 principes de la sagesse de la philosophie africaine. Comment surmonter toutes les situations (même les plus difficiles) ?

14. Apprendre à écouter pour mieux entendre

Vous avez certainement déjà pensé dans une discussion : « Je n’ai pas du tout compris ça ». Parfois nous écoutons d’une oreille. La personne parle lentement et nous nous impatientons. Et parfois, même en écoutant avec notre pleine attention, nous ne comprenons pas ce que la personne souhaite exprimer.

« On ne peut pas progresser tant qu’on refuse d’écouter les gens avec lesquels on n’est pas d’accord. »
– Mungi Ngomane

Pour écouter une personne ave laquelle nous sommes en désaccord, ayons en tête cette intention : « Parlez-moi de vos souffrances, de vos difficultés : je voudrais apprendre et comprendre. »

L’écoute active est un art que peu de personne cherche à pratiquer. Voici quelques principes à appliquer pour s’entraîner à vraiment écouter :

– Porter l’attention toute entière sur la personne.
– Écouter avec tout le corps et pas seulement les oreilles.
– Écouter les paroles, mais aussi tout le langage corporel.
– Maintenir le contact visuel.
– Ne pas préparer ce que tu vas dire pendant que tu écoutes.

L’écoute profonde est capitale pour la personne qui parle. En étant écouté de cette façon, la personne va pouvoir se livrer et se libérer de ses émotions et de son passé. L’écoute peut être une véritable guérison.

Voici 4 qualités d’une bonne écoute :
-être attentif,
-être patient,
-poser des questions ouvertes,
-reformuler les paroles de l’autre.

Nous retrouvons ici plusieurs principes de la CNV.

Pour mettre en application ce principe :

1.Si tu as du mal à écouter une personne, repense à un moment où tu aurais eu besoins d’être écouté.
2.Cherche à comprendre l’autre : reformule ce qu’il dit et pose des questions.
3.Choisis le bon moment pour parler : tout le monde n’est pas en mesure d’écouter.

Un livre magnifique

Avant de conclure cet article, je voulais vous montrer l’intérieur du livre de Mungi Ngomane. Il est tout simplement magnifique. Aux couleurs de l’Afrique. Regarder ces pages suffit à vous remonter le moral 🙂

Ce livre contient aussi beaucoup de témoignages et d’anecdotes qui reflètent les 14 principes. Des histoires de guérison de conflits : apartheid, guerre civile, guerre de gang…

14 clés des sagesses africaines pour vivre heureux [Ubuntu et Nelson Mandela] Quels principes de sagesses africaines ont permis à Nelson Mandela de traverser ce qu’il a vécu ? Quels sont les enseignements africains traditionnels pour vivre sage et heureux ? Découvrons ensemble la philosophie Ubuntu : 14 principes philosophiques africains.

⭐️ Chaque principe est accompagné de ses propres motifs et couleurs

Résumé et conclusion

Ces 14 principes sont la synthèse d’une riche expérience de l’histoire africaine : de l’apartheid à Nelson Mandela.

Vous y avez reconnu des outils et conseils rappelant de nombreux autres domaines :

-reprogrammer nos croyances, notre vision des autres,
-cultiver la gratitude,
-observer notre façon de penser et de parler.

Voici les 14 principes :

1.Se voir dans autrui
2.L’union fait la force
3.Se mettre à la place de l’autre
4.Élargir sa perspective
5.Faire preuve de dignité et de respect envers soi et les autres
6.Croire en la bonté de chacun
7.Préférer l’espoir à l’optimisme
8.Chercher à créer du lien
9.Le pouvoir du pardon
10.Célébrer notre diversité
11.Accepter la réalité (aussi douloureuse soit-elle)
12.Trouver l’humour dans notre humanité
13.Pourquoi les petites choses font une grande différence
14.Apprendre à écouter pour mieux entendre

✍️ Quel principe vous a le plus inspiré ?
Que ressentez-vous par rapport à ces principes de sagesses africaines ?

Prenons conscience que chaque continent, avec son histoire spécifique, construit ses propres principes de sagesses qui souvent se ressemblent. Malgré nos différences, la sagesse retrouve souvent le même visage.

🙏 Merci de partager cet article !

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *