Les 7 lois spirituelles du vrai bonheur de Deepak Chopra

Vrai bonheur ou faux bonheur ?
Difficile d’avancer vers un objectif qui n’est pas clairement défini. Et qui ne souhaite pas être plus heureux ?
Dans son livre, les sept lois spirituelles du vrai bonheur, Deepak Chopra partage avec nous sa vision du faux bonheur et du vrai bonheur. Ensuite, il nous propose 7 clés à appliquer pour cultiver un bonheur profond dans notre vie.

Cet article est un résumé du livre de Deepak Chopra
Les sept lois spirituelles du vrai bonheur

Comment être un petit peu plus heureux chaque jour ?

Qu’est ce qui vous rend vraiment plus heureux ?

Comment nous sabotons notre bonheur en nourrissant des croyances restrictives ?

Avant de nous livrer les 7 clés du vrai bonheur, Deepak Chopra interroge la vision plus classique que nous avons du bonheur. Il présente ensuite sa vraie vision du bonheur spirituel. Puis, il partage avec nous 7 principes et 21 pratiques pour avancer vers ce bonheur chaque jour avec sérénité.

Deepak Chopra et une vision occidentale du bonheur

Le bonheur dépend-il du succès ?

Notre société nous fait parfois  imaginer qu’une personne avec une belle voiture, une somptueuse maison, une joyeuse famille… est forcément heureuse. Mais en réalité, c’est plutôt le bonheur d’une personne qui va l’amener à prendre de bonnes décisions. Et ce sont ces décisions qui conduiront cette personne au succès.

Par ailleurs, une personne malheureuse ne deviendra pas heureuse grâce à l’abondance matérielle. C’est pourquoi nous pouvons voir des personnes qui semblent tout avoir pour être heureuses et qui pourtant ne le sont pas.

Deepak Chopra - Les 7 lois spirituelles du vrai bonheur
“Quand je serai riche…” NON ! cela ne vous rendra pas plus heureux. Alors autant être heureux aujourd’hui, non ?

Deepak Chopra rappelle que le bonheur n’est donc pas la conséquence du succès matériel, contrairement à ce que nous pouvons imaginer.

Le bonheur d’après les études de psychologie

Si le bonheur ne dépend pas de facteurs extérieurs, de quoi dépend-il ?

Des psychologues et des spécialistes du cerveau se sont penchés sur la question. Deepak Chopra s’appuie sur les travaux de Sonja Lyubomirisky, Ed Diener et Martin Seligman.

D’où il tire la formule du bonheur suivante :

Bonheur = Centre de décision + Conditions de vie + Activité volontaire

Analysons ensemble cette formule.

Décider d’être heureux = 40 % du bonheur

Le bonheur serait en grande partie lié à la façon dont notre cerveau interprète les situations. En effet, certaines personnes ont plutôt tendance à voir le verre à moitié plein alors que d’autres voient le verre à moitié vide.

Cette interprétation que nous faisons chaque jour de nos expériences résulte à la fois d’un choix personnel mais aussi de notre enfance d’après Deepak Chopra.

Nous savons aujourd’hui que certains de nos neurones, appelés neurones miroirs, nous permettent dès le plus jeune âge d’apprendre par l’observation. Pas besoin d’imiter, regarder suffit.

Ainsi, les enfants entourés de personnes tristes et négatives seront programmés pour la tristesse. Et inversement, un entourage positif et heureux prépare l’enfant au bonheur. Mais heureusement, ce n’est pas une fatalité. Car le cerveau se reprogramme en permanence.

3 outils pour programmer notre cerveau au bonheur

     1. Les psychotropes

Ils permettent de créer une sensation de bonheur. Cependant, cette sensation est très courte. Et en plus, les effets secondaires de ces médicaments sont nombreux…

     2. Les thérapies cognitives

Elles sont une meilleure solution. Elles permettent de changer les croyances restrictives, négatives, limitantes.

Les thérapies cognitives travaillent sur les émotions et les comportements. En effet, nos pensées entretiennent et renforcent notre schéma d’interprétation récurrent.

“Je suis toujours une victime.”  “Personne ne m’aime.”

Les thérapies cognitives conduisent à les remplacer par des croyances réalistes :

“ J’ai été maltraité par le passé mais il n’y a aucune raison pour que ça continue.”

Bonne nouvelle : ces méthodes sont aussi efficaces que les médicaments et sans effet secondaire.

     3. La méditation

C’est aussi une pratique qui obtient de très bons résultats.

Nous savons aujourd’hui que la pratique de la méditation conduit à la production de nombreuses hormones et neurotransmetteurs bénéfiques pour la santé :

  • La dopamine qui est antidépresseur
  • La sérotonine liée à l’estime de soi
  • L’ocytocine lié au plaisir
  • Les opiats sont anti-douleurs

Ainsi, la pratique régulière de la méditation a un effet sur la sensation de bonheur dans nos vies.

Autrement dit, notre perception et nos interprétations sont responsables à 40% de notre bonheur !

C’est plutôt une bonne nouvelle ! 🙂

À lire aussi  10 bénéfices de la méditation sur votre motivation

Conditions de vie : 7 à 12 % du bonheur

Comme nous l’avons vu plus haut, les conditions matérielles ont peu de lien avec notre bonheur réel.

Lassez moi vous expliquer. Je reprends l’exemple de Deepak Chopra.

Imaginez une personne qui gagne à la loterie. Des études ont permis d’observer que cette personne sera aussi heureuse qu’avant, 1 ans après avoir gagné. Et après 5 ans, elle sera souvent encore moins heureuse qu’avant avoir gagné.

Deepak Chopra - Les 7 lois spirituelles du vrai bonheur
Vous pensiez qu’avoir une belle maison avec piscine vous rendrait vraiment heureux ? Vous savez maintenant que ce n’est pas le cas !

Par ailleurs, un événement tragique comme un décès ou un divorce n’ont pas non plus d’impact sur le bonheur à long terme.

Dans les deux cas, un stress est subi par le corps. Un événement heureux crée un “eustress”. C’est un stress lié à une émotion positive forte. Et le corps ne fait pas la différence entre un “eustress” et la détresse (stress lié à une émotion négative).

Nos conditions de vie ont donc un impact limité dans le temps en raison des fortes capacités d’adaptation de notre organisme. C’est également une bonne nouvelle : les conditions extérieures, indépendantes de notre volonté, ont très peu d’influence sur notre bonheur à long terme !

Action volontaire : 50 % du bonheur

Les actions volontaires ont le plus grand impact sur notre bonheur. Avec 50% d’importance. Il y a au moins 3 types d’actions volontaires.

D’après Deepak Chopra, les actions que nous réalisons et qui nous font plaisir créent un bonheur très court de 2 jours environ.

Par contre, les activités créatives ou les actions qui font plaisir à autrui conduisent à un bonheur beaucoup plus durable dans le temps !

Pour être heureux sur le long terme, il est donc préférable de privilégier ces deux types d’actions : créer ou rendre heureux.

« Notre seul devoir est d’être heureux et de rendre heureux. » Denis Diderot

Les 3 leviers du bonheur

Voici un premier aperçu des différents leviers que nous avons pour augmenter notre bonheur. Parmi les trois catégories précédentes, seule la dernière permet de parvenir à un bonheur durable.

  • Décider d’être heureux = 40 % du bonheur
  • Conditions de vie : 7 à 12 % du bonheur
  • Action volontaire : 50 % du bonheur

Mais il existe une autre vision du bonheur, très différente, qui propose d’autres moyens pour être heureux.

Du matériel au spirituel : sagesses bouddhistes et védiques

Les védas sont des textes poétiques et spirituels indiens très anciens (au moins 1500 ans avant J-C). Les sagesses orientales se sont également penchées sur la question du bonheur.

Deepak Chopra - Les 7 lois spirituelles du vrai bonheur
” Le bonheur ne se trouve pas en haut de la montagne ! “

Le bouddhisme et les textes védiques s’accordent sur cinq raisons d’absence d’un bonheur durable :

  • L’ignorance de notre véritable identité : subtil et non matériel. « Nous sommes une âme et non un corps. »
  • Croire que la permanence existe dans un monde éphémère : l’attachement.
  • La peur du changement
  • Identification à l’ego illusoire « Je suis mon corps, mes émotions, mes difficultés. Ce que je fais et ce que je possède. »
  • La peur de la mort

Le premier principe englobe tous les autres : l’ignorance de notre véritable identité.

Définition du vrai bonheur de Deepak Chopra

« Sans le calme de l’océan, il n’y aurait pas de vague.
Sans la paix de l’esprit, il n’y aurait pas de penser. » Deepak Chopra

L’existence est un changement permanent (comme les vagues), elle doit donc s’appuyer sur quelque chose d’immuable (l’océan).

Pour connaître le bonheur, nous devons nous relier à ce qui est impermanent et immuable en nous-même. Cet état s’appelle l’illumination.

Par ailleurs, Deepak Chopra précise que la recherche de l’illumination n’est pas l’abandon de soi ou l’inaction. Au contraire, l’illumination est la clé de l’accomplissement. Ainsi, le doute, la colère, la peur et l’ignorance sont dissipés.

Le chemin vers l’illumination vous rendra plus heureux ici et maintenant. Le bénéfice est à la fois immédiat et à plus long terme.

Les 7 lois spirituelles du vrai bonheur vous donneront des pratiques concrètes pour être chaque jour plus heureux et plus conscient.

Clé n°1 : Soyez conscient de votre corps

Toutes nos expériences, nos émotions, nos ressentis passent par notre corps. Deepak Chopra voit le corps humain comme une antenne. Il transmet à chacune de nos cellules nos émotions et les informations de notre inconscient.

Être conscient de votre corps, c’est se connecter à votre inconscient

En étant conscient, vous remarquez que “quelque chose ne va pas” sans que cela passe par une analyse mentale. La conscience est intuitive.

Deepak Chopra - Les 7 lois spirituelles du vrai bonheur
La méditation est un très bon exercice pour aiguiser notre attention !

La tristesse ou la colère sont un signe de manque d’harmonie. Vos décisions et vos actions sont en confrontation avec vos besoins profonds, votre inconscient.

Vos émotions, vos pensées, votre corps et votre inconscient sont liés. C’est pourquoi, un manque de conscience peut conduire à des perturbations simultanées à différents niveaux.

« Quand l’esprit, le corps et l’âme sont en harmonie le bonheur s’ensuit tout naturellement.» Deepak Chopra

L’écoute du corps nous permet d’accéder :

  • À l’intelligence de l’inconscient
  • À la créativité
  • Au pouvoir de création

Le corps est intelligent. Il réalise à chaque instant des milliers de mécanismes biologiques tout en nous permettant de penser, de parler, de nous déplacer.

La fluidité et la paix intérieure permettent de laisser libre cours à la créativité que le corps met naturellement en place à chaque instant.

Le pouvoir du corps s’exprime à différents niveaux :

  • Esprit : attention, intention
  • Corps : force physique, endurance
  • Âme : matérialiser l’invisible

Ce “pouvoir” de l’âme est appelé shakti en tradition indienne. Celui-ci est renforcé par la pleine conscience.

De la même façon qu’un enfant a besoin de se sentir aimé pour bien grandir et exprimer tout son potentiel ; pour accéder à nos pleines capacités, nous devons porter conscience et attention à notre corps.

Nous savons aujourd’hui que notre ADN est en évolution permanente. C’est un phénomène appelé méthylation de l’ADN. Ainsi, chacune de nos habitudes (positive ou négative) vont progressivement s’ancrer dans notre ADN.

D’où l’importance de porter votre attention à vos paroles, vos pensées, vos actions et à votre corps. Car un manque d’écoute du corps conduit à des blocages énergétiques. Et les mécanismes d’auto-guérison du corps sont alors bloqués.

Voici 3 pratiques, pour activer la première clé dans la vie quotidienne :

Pratique 1 – Décider en écoutant son corps

Vous hésitez pour prendre une décision ?

Visualisez-vous dans une des situations possibles, liées à votre décision. Écoutez votre corps. Comment vous sentez-vous ? Votre corps est-il plutôt léger, harmonieux, doux ? Ou crispé, lourd…? Sentez-vous une boule dans une partie de votre corps (gorge, ventre, tête…) ?

Faites cette expérience pour chacune des possibilités liées à la décision qui vous préoccupe. Les sensations les plus agréables vous indiquent la décision la meilleure pour vous.

Il se peut que vous soyez surpris du résultat !

Cette pratique demande de lâcher prise face aux arguments rationnels. Notre inconscient sait mieux que nous, ce qui est bon pour nous. Ce qui est en adéquation avec nous-même est indépendant des histoires que nous pouvons nous raconter dans notre tête.

Pratique 2 – Accueillir une émotion

Ne réagissez pas vivement lorsqu’une émotion se présente. Revenez aux sensations du corps quand vous êtes irrité ou en colère. Prenez du recul face à la situation.

Pour vous entraîner, prenez l’habitude d’observer le silence entre vos pensées. Le vide entre vos émotions. L’espace entre les objets.

Prenez conscience du calme toujours présent derrière les vagues de votre vie. Il vous sera ainsi plus facile d’y revenir durant les “tempêtes” de votre journée.

À lire aussi  Reconnaître les 5 Blessures de l’Âme – Lise Bourbeau 1/2
Pratique 3 – Revenir au corps régulièrement

Prenez l’habitude de revenir régulièrement à la conscience du corps. Ainsi, vous vérifiez que vos choix et vos actions sont toujours en adéquation avec votre moi profond. Pour cela, vous pouvez utiliser des pratiques de relaxation ou de méditation.

Pour rester dans une bonne énergie, le sommeil, la nourriture, l’exercice physique et le contact avec la nature sont aussi de solides alliés.

∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Clé n°2 : Ayez une bonne opinion de vous-même

« De même que toute personne ici-bas, vous méritez votre tendresse et votre amour. » Le Bouddha

Si l’image que vous vous faites de vous-même s’appuie sur l’opinion des autres, votre bonheur n’est pas entre vos mains. C’est pourquoi il est capital de cultiver une bonne opinion de soi-même indépendante du regard des autres.

Le “soi authentique” n’est lié à aucun facteur extérieur. Cependant, nous avons tous tendance à chercher la reconnaissance et la validation extérieure. Par exemple, c’est le cas lorsque nous cherchons l’argent ou un statut social.

Le “soi authentique” est créatif, sans limite, sans peur. Il apporte joie et abondance.

Deepak Chopra - Les 7 lois spirituelles du vrai bonheur
Ayez des pensées bienveillantes et douces pour vous-même chaque jour, ça vous donnera de l’énergie et de la bonne humeur sans prise de tête !

Le regard de l’autre et la déconnexion au corps

Imaginez un millionnaire qui mendie dans la rue car il a oublié qu’il a tout cet argent à la banque.

De la même façon, s’attacher au regard des autres, c’est se couper de notre véritable richesse.

Dans ce cas :

  • nous cherchons la sécurité, la routine et le pouvoir sur les autres ;
  • sommes alors pris de doutes et de peurs ;
  • nous avons peur de perdre ce pouvoir et cette sécurité, peur de l’inconnu ;
  • nous cherchons à retrouver les situations agréables du passé ;
  • et nous chercherons à éviter les situations qui nous ont fait souffrir.

Notre bonheur dépend alors des événements extérieurs.

Nos blessures passées créent des comportements protecteurs qui nous font encore plus souffrir. Pour sortir des schémas répétitifs, il est nécessaire de prendre conscience de nos émotions et nos blessures pour les dissoudre.

« Au lieu d’essayer de vivre en conformité avec l’image idéale que vous avez de vous-même, laissez-vous aller à la simplicité et à l’innocence d’être. » Deepak Chopra

La connexion au “soi authentique”

La conscience et une bonne opinion de vous-même vous rendront :

  • Insensible à la flatterie et à la critique
  • Sans sensation d’infériorité ni de supériorité par rapport aux autres
  • Actif et sans crainte
  • Non influençable par les situations, les événements ou les relations
N’avoir peur de rien. Et être en paix avec tout le monde !

Au lieu de réagir, vous serez dans la véritable empathie. Vous pourrez comprendre l’autre tout en étant en paix avec vous-même.

Voici 3 pratiques, pour activer la deuxième clé dans la vie quotidienne :

Pratique 1 – Surmonter les situations difficiles

Lorsqu’une situation difficile se présente, revenez à la conscience du corps. Prenez conscience des sensations dans votre gorge, votre ventre, votre tête pour les laisser se dissoudre.

Pratique 2 – Détecter l’absence d’authenticité

Si le pouvoir, l’autorité, la sécurité ou le regard de l’autre sont à l’origine d’une décision, alors le soi authentique n’est pas en action. Le soi authentique est conduit par l’amour. Choisissez de prendre vos décisions pour vous-même et avec amour.

Pratique 3 – Analyser votre journée

Prenez 5 minutes par jour, au coucher, pour distinguer les moments où vous avez agi avec amour ou avec peur. Revoyez votre journée sans jugement, ni culpabilité. C’est en prenant conscience de vos propres fonctionnements que vous pourrez les transformer.

À lire aussi  3 étapes pour vaincre vos peurs et votre anxiété

∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Clé n°3 : Détoxifiez votre vie

L’absence de paix et de joie est liée à une intoxication subtile. Celle-ci conduit au déséquilibre.

L’origine de l’intoxication peut-être :

  • Des émotions : colère, anxiété, culpabilité, doute
  • De mauvaises habitudes : pensée négative basse estime de soi
  • Des relations empoisonnées
  • Un style de vie déséquilibré : alimentation, pollution

Une intoxication très subtile est celle du conditionnement, dès l’enfance.

Nos conditionnements émotionnels

Imaginez un enfant dans un magasin avec son parent. Il voit un jouet dont il a envie. Alors, il va faire différentes tentatives pour obtenir ce qu’il veut :

  • il commence par demander gentiment
  • puis il est désagréable : il pleure, gémit
  • ensuite il joue le chantage affectif : il boude
  • et il finit par jouer la victime

À l’étape où le parent cède, l’enfant se dit : “Ok, c’est cette réaction qui me permet d’obtenir ce que je veux.” Par la suite, l’enfant va donc continuer à fonctionner de la même façon en grandissant. Et nous faisons de même lorsque nous sommes adultes 🙂

Deepak Chopra - Les 7 lois spirituelles du vrai bonheur
Pourquoi tu fais cette tête ? Tu dois être à l’étape “désagréable” ou celle du “chantage affectif”. Admirez la grimace !

Nous sommes tous comme cet enfant. Mais ce petit jeu de manipulation ne nous permet pas de trouver un véritable bonheur.

S’affranchir de vos conditionnements est indispensable pour accéder au soi authentique.

Voici 3 pratiques, pour activer la troisième clé dans la vie quotidienne :

Pratique 1 – Utiliser le processus de déconditionnement

Deepak Chopra propose un processus en 7 étapes pour se déconditionner :

  1. Se responsabiliser sans culpabiliser.

Vous arrêtez d’attendre que l’autre change. Vous avez le pouvoir sur votre bonheur

  1. Observer l’émotion sans réagir.

Pour cela, il suffit de revenir au corps. Chaque émotion est liée à un organe spécifique du corps :

  • la colère dans les intestins
  • la nervosité pour l’estomac
  • la peur au niveau du cœur
  • la frustration au niveau de la gorge
  • et la tension sexuelle au niveau des parties génitales.

Revenir aux sensations corporelles vous permet de couper l’analyse mentale. Vous évitez ainsi les ruminations et permettez à l’émotion de se dissoudre

  1. Nommer le ressenti

Peur, colère, inimitié, frustration, honte, culpabilité, jalousie.

Il est important de ne pas utiliser un adjectif sous-entendant un jugement : trahi, déçu, blessé. Sinon vous rendez à nouveau l’autre responsable de votre émotion

  1. Exprimer pour se libérer

Pour vous libérer, il est nécessaire de laisser sortir ce qui se passe en vous. Par oral ou à l’écrit, exprimer la situation et les ressentis :

  • de votre point de vue
  • du point de vue de l’autre
  • d’un point de vue neutre.

Ne vous contentez pas de votre propre point de vue. Cela vous enfermerait. Ces 3 points de vue vous permettent de prendre du recul.

  1. Partager

Trouver une personne de confiance à laquelle vous pouvez raconter votre cheminement. Ne vous contentez pas de votre propre point de vue.

  1. Rituel de libération

Écrivez sur une feuille de papier cette réaction, cette émotion dont vous voulez vous libérer. Ensuite détruisez symboliquement le papier :

  • Brûlez le papier.
  • Enroulez le autour d’une pierre et jetez la à l’eau
  • Trouvez votre propre rituel pour vous en séparer symboliquement.
  1. Célébrer

Ressentez joie et gratitude de vous être libéré de cette émotion ou de ce conditionnement.

Avec l’habitude, vous n’aurez plus besoin de passer par ces 7 étapes pour prendre conscience et vous libérer de vos conditionnements.

Pratique 2 – Se nourrir d’énergie légère

Vous choisirez des nourritures bénéfiques pour vous-même : alimentation, relations, émotions, pensées. En cas d’erreur, sans culpabiliser, vous irez travailler le conditionnement responsable de ce mauvais choix.

À lire aussi  7 principes d'une alimentation saine sans régime ni privation
Pratique 3 – Simplifier votre vie

Utilisez les 5 principes ci-dessous pour aller vers la sobriété. La simplicité extérieure vous permettra d’avancer vers la clarté intérieure. Voici quelques règles pour vous débarrasser du superflu qui intoxique votre vie :

  1. Désencombrez votre cadre de vie.
  2. Nourrissez sainement votre corps.
  3. Lorsque vous achetez quelque chose, donnez quelque chose.
  4. Lorsque vous achetez, vous recevez de la nature. Assurez-vous de lui donner quelque chose en retour.
  5. Agissez de façon désintéressée. Soyez généreux.
Deepak Chopra - Les 7 lois spirituelles du vrai bonheur
Vivre dans un lieu sobre et rangé vous aidera à être plus clair dans votre tête ! 🙂

∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Clé n° 4 : Renoncez à avoir raison

« Lorsque nous ne nous défendons pas, nous sommes invincibles puisqu’il n’y a plus rien à attaquer. » Deepak Chopra

La confrontation demande énormément d’énergie. Pour quel résultat ?

Avoir raison ne rend pas heureux. Par contre, cela conduit au rejet et au conflit. Pour avoir raison, il est nécessaire de donner tort à l’autre. Ainsi, nous jugeons l’autre. Nous nous sentons supérieurs. Et nous nous séparons du soi authentique.

En plus de ça, pour avoir raison, nous sacrifions notre véritable objectif : être heureux et en joie.

Prenons conscience que l’objectivité n’existe pas. Il n’y a pas de point de vue supérieur à un autre. La vérité, comme chaque expérience de la vie, est unique pour chaque personne. Rappelons-nous de voir la richesse derrière les points de vue différents.

« Si vous voyez le monde avec un regard de juge et non pas avec des yeux plein d’amour, c’est dans ce monde que vous habiterez. » Deepak Chopra

À lire aussi  Des relations épanouies avec les 5 langages de l'amour de Gary Chapman

Renforcer une croyance limitante

Que ce soit dans le couple ou toute autre relation, nous avons tendance à aimer la personne qui est en accord avec nous-même. Ainsi, nous confondons « aimer » et « être d’accord ».

Lorsqu’une personne a vécu une situation traumatisante, elle va renforcer sa blessure. Chaque nouvelle expérience vient enrichir une posture de victime. Ainsi, le conditionnement et la blessure se renforcent.

Justifier une colère n’a jamais rien résolu.

Lâcher prise

Lâcher prise est indispensable pour être heureux. Ce n’est pas abandonner de donner raison à l’autre. Lâcher prise, pour Deepak Chopra, c’est se demander :

  • « Quel choix est le plus porteur d’amour ? »
  • « Qu’est-ce qui amènera la paix entre nous ? »

Lâcher prise, c’est écouter avec authenticité et bienveillance. Sans chercher à répondre ou argumenter.

Deepak Chopra - Les 7 lois spirituelles du vrai bonheur
Il est facile d’être agréable lorsqu’on est d’accord. Mais ces deux grains de maïs se sauteront dessus au moindre désaccord !

Voici 3 pratiques, pour activer la quatrième clé dans la vie quotidienne :

Pratique 1 : Être heureux plutôt qu’avoir raison

Lorsque vous surprenez à vouloir avoir raison, observez-vous. Et laisser cette envie se dissiper.

Pratique 2 : Éviter de juger, d’étiqueter, d’enfermer

Laissez à la créativité et à la sérénité libre cours.

Pratique 3 : Passer de « victime » à « créateur »

Lorsque vous vous considérez comme victime, prenez une pause.

Interrogez-vous : “Dans quel état de conscience suis-je pour créer cette situation ?”

∞∞∞∞∞∞∞∞∞

L'article n'est pas terminé ​

mais vous pouvez demander le livre offert

​10 clés pour vivre en conscience

Alimentation, relations et émotions, motivation et méditation !

En vous inscrivant, vous recevrez : articles, vidéos, podcasts, offres commerciales, et autres conseils pour vous aider à manger sainement et être être heureux. Voir mentions légales complètes en bas de page.

Clé n°5 : Focaliser votre attention sur le présent

La souffrance vient de nos pensées. Celles-ci évaluent et créent ainsi désir et regret. Ce qui conduit à l’insatisfaction. Deepak Chopra rejoint ici Eckhart Tolle et son livre « Le pouvoir du moment présent ».

Votre bonheur dépend-il des événements extérieurs ? Alors c’est est un bonheur fragile et incertain. Être véritablement connecté à l’instant présent, intemporel, permet d’accéder au vrai bonheur.

Inversement, le simple souvenir d’une situation désagréable vous fait revivre la souffrance ainsi qu’à chaque cellule de votre corps.

Selon les sagesses traditionnelles orientales, il y a deux états :

  • Sans pensée, silencieux, permanent, qui conduit au vrai bonheur
  • Avec pensée, un observateur et un objet observé sont présents, c’est une expérience en évolution continuelle qui mène à la souffrance
À lire aussi  Comment méditer pour reprendre sa vie en main ?

Comment être véritablement présent ?

Pour bien comprendre, voici la liste de ce que nous faisons lorsque nous ne sommes pas présents. Pour être présent, il est nécessaire d’arrêter de faire tout ça :

  • Évaluer, juger, comparer
  • Désirer ou rejeter une situation
  • Rêver ou inventer une histoire sur nous-même
  • Revivre d’anciens souvenirs
  • Faire des projets pour l’avenir
  • Analyser, imaginer des solutions à une situation
Observer et accueillir les pensées, les regarder passer sans s’y attacher. C’est ça la présence à l’instant présent !

Il ne s’agit pas d’arrêter de faire toutes ces choses en permanence. Mais de pouvoir de façon passagère se placer en observateur et ne plus s’y accrocher. Nos pensées deviennent alors un outil que nous utilisons quand nous en avons besoin.

Si nous ne pouvons les contrôler, ce sont nos pensées qui nous contrôlent. Elles sont notre maître. En s’imposant à nous, elles nous déconnectent de l’instant présent.

« Et si vous n’aviez pas d’histoire, d’images de vous-même à défendre ?
Votre vie serait beaucoup plus simple et plus proche de la nature. Vous n’auriez pas peur du lendemain car, en l’absence d’enjeux véritables, vous pourriez accepter de vivre n’importe quelle expérience et lâcher prise. Dans cet état se trouve à la fois la liberté et le vrai bonheur. » Deepak Chopra

Voici 3 pratiques, pour activer la cinquième clé dans la vie quotidienne :

Pratique 1 : Accueillir ce qui est

Quelle que soit la situation agréable ou désagréable, accueillez sans désir ni rejet. Vous pouvez relire cette histoire inspirante sur le lâcher prise et l’accueil.

Pratique 2 : Cesser d’être déconcentré

Dès que vos pensées s’imposent sans avoir été invitées. Rappelez-vous sans vous juger que vous n’êtes ni vos rêves ni vos souvenirs.

Pratique 3 : Prendre du recul

Dans une situation pressante ou oppressante, éloignez-vous dès que possible pour retrouver le calme en vous.

∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Clé n°6 : Voyez le monde en vous

Le monde extérieur est le reflet de notre conscience intérieure.

Il ne suffit pas de se concentrer sur des pensées positives pour changer la réalité. Par contre, le changement de conscience modifie à la fois la pensée et l’action. Nous parlons de “prise de conscience”. Celle-ci conduit bien à la modification de notre façon de penser et d’agir. Deepak Chopra fait donc bien la différence entre les deux.

Deepak Chopra - Les 7 lois spirituelles du vrai bonheur

Voici 4 valeurs qui correspondent à une élévation du niveau de conscience :

  • La gentillesse pleine d’amour
  • La compassion
  • La joie face à la réussite d’autrui
  • L’équanimité et la sérénité

L’équanimité, c’est ne ressentir ni rejet ni désir, quelle que soit la situation. C’est n’être ni dans la rejet ou le désir liés à des situations passées. C’est donc être pleinement présent à l’instant et accueillir.

Voici 3 pratiques, pour activer la sixième clé dans la vie quotidienne :

Pratique 1 : Méditer

Pour renforcer votre lien avec le soi authentique, pratiquez la méditation régulièrement.

Pratique 2 : Cultiver l’équanimité et la sérénité

Traversez les situations en vous connectant en vous-même à l’amour le plus noble.

Pratique 3 : Conscientiser les blessures

Quand vous réagissez avec émotion à une personne ou une situation, prenez conscience que vous faites face à vos anciennes blessures.

À lire aussi  Comment Guérir des 5 Blessures de l’Âme? Lise Bourbeau 2/2

∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Clé n°7 : Vivez pour atteindre l’illumination

Atteindre l’illumination, c’est se connecter avec le soi authentique. Voici 5 signes que vous êtes sur le bon chemin :

  1. Tout est spontané dans votre vie
  2. Chacune de vos actions est portée par l’amour
  3. De nombreuses sources de créativité et d’imagination s’offre à vous
  4. Vous êtes guidé et lâchez prise
  5. Vos choix sont bénéfiques pour vous-même comme pour les autres

D’après Deepak Chopra, la conscience se développe dès la naissance par la dévotion, la compassion, la charité ou la connaissance de soi.

Deepak Chopra - Les 7 lois spirituelles du vrai bonheur
Avez-vous trouvé l’équilibre ? Ce bonheur que rien ni personne ne peut perturber ? 🙂

Voici 3 pratiques, pour activer la septième clé dans la vie quotidienne :

Pratique 1 : Répondre aux besoins intérieurs

Focalisez vous sur vos désirs profonds et non sur le désir de votre ego (pensées). Comment ? Utilisez la pratique 1 de la clé n°1 : écoutez votre corps !

Pratique 2 : Faire un avec le tout

Rappelez-vous que vos pensées, votre corps et l’environnement font partie d’un processus unique. Si vous vous sentez seul ou impuissant, c’est que vous n’êtes plus dans le processus.

Pratique 3 : Être sur le chemin

Rappelez-vous que la vie est un cheminement de la conscience qui s’éveille vers l’illumination.

∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Comment être heureux ? Qu’est ce que le vrai bonheur ? Voici 7 principes pour avancer vers le bonheur dans votre vie. 21 pratiques à utiliser au quotidien. Le vrai bonheur conduit à une sérénité sans peurs. Voici le résumé du livre de Deepak Chopra, les 7 lois spirituelles du vrai bonheur. #méditation #relaxation #sérénité #motivation #bonheur #conscience #sagesse #heureux

Quelques croyances hors du chemin

Pour finir, voici quelques anciennes croyances nous empêchant d’atteindre le vrai bonheur…

  • “Chaque personne est seule et doit lutter pour satisfaire ses désirs.”
  • “L’environnement est hostile, il faut donc lutter pour survivre.”
  • “Quand on est riche, on est comblé.”

Les 7 lois spirituelles du vrai bonheur de Deepak  Chopra

  1. Soyez conscient de votre corps
  2. Ayez une bonne opinion de vous-même
  3. Détoxifiez votre vie
  4. Renoncez à avoir raison
  5. Focaliser votre attention sur le présent
  6. Voyez le monde en vous
  7. Vivez pour atteindre l’illumination

Pour finir, mon humble avis 🙂

Ce livre est très agréable à lire. Très progressif dans les thématiques abordés. J’ai souhaité partager avec vous quelques beaux passages en citation plus haut dans l’article.

En résumé, Deepak Chopra propose un mélange entre pratique de pleine conscience et intelligence émotionnelle.

“Avoir conscience de votre corps” est le fil conducteur qui se retrouve d’une façon ou d’une autre dans chacune des lois. Et nous le retrouvons aussi dans plusieurs mises en pratique !

J’ai un petit peu moins développé les deux dernières clés car elles me semblent être à un autre niveau. Ce niveau n’est pas encore le mien et j’avais donc peu de mots pour les partager. Et cet article est déjà assez long !

J’espère que ce résumé vous aidera à avancer vers votre bonheur. Vous pouvez lire le livre pour aller plus loin.

Merci de partager cet article à toute personne que ça pourrait aider 🙂

En vous souhaitant une belle journée et une vie pleine de vrai bonheur !


Damien Weck

Rédacteur pour Ondes&Santé, passionné par l’alimentation saine, le bien-être et la motivation.

11 commentaires sur “Les 7 lois spirituelles du vrai bonheur de Deepak Chopra”

  1. Quel article fantastique ! Je commençais justement à m’intéresser à Deepak Choprah et avait décidé de lire ce livre, cela tombe à pic ! Merci pour cet article très complet où tout est dit 🙂 On croit que le bonheur est dans les choses matérielles mais c’est à l’intérieur de nous-mêmes qu’il faut le chercher… Puis-je faire référence à ton article sur mon blog, je le trouve vraiment intéressant à partager car il fait réfléchir et apporte vraiment des solutions concrètes 😉 merci beaucoup

    1. Bonjour Lynfit,
      Merci pour ton commentaire 🙂
      Bien-sûr tu peux mettre un lien sur ton blog vers mon article, avec plaisir 🙂
      Pour une fois, j’ai fait un résumé très complet :p Je n’ai rien trouvé à retirer du livre 😉
      Les pourcentages présentés au début du livre concernant le “faux” bonheur sont marquant ! Les chiffres parlent d’eux-même.
      Et oui, le vrai bonheur, celui qui dure, qui est paisible… est à l’intérieur 😉

  2. Super intéressant ! Je ne connaissais pas ce bouquin et cela me donne envie de le lire. En ce moment, je suis particulièrement heureuse mais cela n’empêche pas la peur et le stress. Je pense que je dois apprendre à plus écouter mon corps et mes émotions.

    1. Bonjour Y-Lan,
      Merci pour ton commentaire.
      Oui c’est une très bonne lecture pour faire face à nos peurs, anxiétés…
      Tu peux aussi lire le pouvoir du moment présent d’Eckhart Tolle. Les 20-30 premières pages du livre sont suffisantes pour commencer à appliquer.
      Sinon tu peux aussi attendre mon résumé de ce livre qui arrive dans un prochain article 😉

      A bientôt !

  3. Quel article empreint de sagesse, joie, spiritualité et générosité 👏👏👏 Un immense Merci Damien pour ce travail ! Grâce à toi, on a la feuille de route pour trouver le bonheur. A nous de jouer maintenant !

    1. Bonjour Détélina,
      Merci pour ton commentaire !
      Merci à Deepak Chopra pour ce condensé d’enseignements 😉
      Je partage prochainement d’autres outils et résumés de livres pour mettre tout ça en pratique !

      Reviens voir ici de temps en temps 😉

  4. Excellent article avec de belles leçons de sagesse ; pas si facile à appliquer en pratique dans nos sociétés occidentales ; peut être le sujet d’un article ultérieur ; la méditation de pleine conscience aide bien

    1. Bonjour Emma,
      Oui en effet, c’est un reproche qu’on peut faire à ce livre : ce n’est pas clairement orienté pratique.
      Comment faire pour écouter son corps ?
      Je partagerai les méthodes qui m’ont permis de commencer cette pratique dans un prochain article 🙂

  5. J’ai absolument adoré cet article!!! Un grand merci à toi de me l’avoir conseillé 😍😍😍 je suis heureuse de la découverte de ton blog😉😁
    À très bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *