6 effets psychiques du jeûne [mental et émotionnel]

Quel est l’impact d’un jeûne sur la clarté mental ? Est-ce que jeûner vous rendra plus efficace et focalisé ? Quels sont les effets psychiques du jeûne ?

Nous entendons souvent parler des bénéfices du jeûne sur le nettoyage biologique de l’organisme, mais que se passe-t-il au niveau de nos pensées, de notre motivation ou de nos capacités de concentration ? Comment se sent-on durant le jeûne ? Quelles libérations mentales peuvent avoir lieu ? Voici 6 bénéfices psychiques du jeûne.

Du matériel au subtil

Vous savez sans doute qu’un espace rangé est plus favorable à la concentration. Cela parait évident, il y a moins de distraction.
Quel rapport avec le jeûne ? Lorsque nous jeûnons, notre organisme fait le ménage. Détox, régénération… Et vous vous en doutez, ce ménage intérieur n’a pas que des effets sur le bon fonctionnement « chimique » du corps. Molécules, énergie, pensées… tout est lié.

Voici ce que nous allons voir dans cet article

  • Les 6 effets psychiques du jeûne
  • Mon témoignage suite à un jeûne long
  • Les 3 prises de conscience suite à ce jeûne

Pourquoi parler des effets psychiques du jeûne ?

J’ai réalisé un jeûne il y a quelques mois. Un jeûne assez radical et assez long : 21 jours. Et c’est à la suite de cette expérience que j’ai souhaité partager avec vous les effets psychiques du jeûne.

Durant cette expérimentation, je n’ai pas ressenti un nettoyage physique fort. Par contre au niveau mental, ce jeûne a été extrêmement libérateur. Je vous parle de mon expérience dans la deuxième partie de cet article.

Attention : la réalisation d’un tel jeûne demande d’être accompagné et bien informé. La pratique du jeûne peut comporter des risques.

À lire aussi  Jay Shetty : « Je suis ce que je pense que tu penses que je suis »

Les 6 bienfaits psychiques du jeûne

1. Bien-être et vitalité accrue

Contrairement aux idées reçues, le jeûne peut être accompagné d’une montée d’énergie. C’est le cas parfois du jeûne hydrique (lorsque nous buvons de l’eau). La première phase étant parfois difficile : nausée, migraine…

2. Harmonisation de l’humeur et stabilisation émotionnelle
3. Recul par rapport aux problèmes du quotidien, pause régénératrice

Les points 2 et 3 sont liés au contexte dans lequel a lieu le jeûne.

L’idéal est de jeûner dans un environnement propice. Un lieu naturel, relaxant, déconnecté de toutes activités stressantes. Il est conseillé de prendre du temps pour soi : bain, marche dans la nature, lecture de livre inspirant.

Il est préférable de ne se fixer aucune tache ni aucun objectif durant le jeûne. Nous sommes à l’écoute de nos besoins. Vous voulez dormir au milieu de l’après-midi ? Faites une sieste. Vous n’avez plus sommeil au milieu de la nuit ? Alors levez vous et écrivez, lisez…

4. Diminution du stress

En particulier si vous mettez en pratique le point précédent 😉

5. Introspection

Idem (deux points précédents).

6. Résolution des problèmes

La magie opère. Comme lors d’une retraite de méditation, lorsque nous laissons la place, que nous écoutons nos besoins, alors l’essentiel se dévoile. Les réponses à des questions que vous vous posez depuis longtemps peuvent s’imposer à vous. Ces réponses ne découlent pas de votre réflexion, de votre mental. Ces réponses vous apparaissent comme des évidences.

Une expérience différente pour chacun

Les effets sont bien sûr différents pour chaque personne. Les effets « psychiques » peuvent ne pas être très clairs ou visibles. Cela dépend aussi du type de jeûne réalisé, de la durée du jeûne…

6 effets psychiques du jeûne sur le mental, la motivation, les pensées, les émotions. Jeûne sec, hydrique, intermittent avec ou sans randonnée !

Mon expérience du jeûne

Je vais revenir sur certains des points mentionnés ci-dessus par rapport à ma propre expérience. J’ai réalisé 2 jeûnes longs jusqu’à présent et mes ressentis ont été très différents pour chacune de ces deux expériences. Ici, je ferai référence à ma deuxième expérience : le jeûne de 21 jours.

Lors de ce jeûne, les premiers jours ont été réalisés en jeûne sec. C’est-à-dire : aucune alimentation solide, ni liquide. On ne mange pas, on ne boit pas. Cette phase est plutôt à risque… Ne réalisez pas un tel jeûne sans être accompagné.

1. Bien-être et vitalité accrue

Durant le jeûne sec, c’était tout l’inverse. J’avais très peu d’énergie. J’étais pâle. Autrement dit, je faisais peur à voir ! Je prenais des bains chauds pour m’hydrater et me donner de l’énergie. Je n’aurais certainement pas tenu ces quelques jours sans ces bains revigorants.

2. Harmonisation de l’humeur et stabilisation émotionnelle

J’étais plutôt irritable et susceptible. Autrement dit vous l’avez compris, les deux premiers points vont ensemble en ce qui me concerne : pas d’énergie = instabilité émotionnelle.

À lire aussi  10 bénéfices de la méditation sur votre motivation

C’est deux premiers points sont plutôt liés à un jeûne hydrique, lorsque la phase de nausée est passée (2-3 premiers jours).

3. Recul par rapport aux problèmes du quotidien, pause régénératrice
4. Diminution du stress
5. Introspection
6. Résolution des problèmes

Il s’agit ici des effets psychiques qui nous intéressent. Comme je vous le disais précédemment, durant ce jeûne :

  • J’ai pris des bains chauds presque quotidiens durant ce jeûne.
  • J’ai réalisé des marches dans la nature de 2 heures un jour sur deux. Une heure de marche et une heure assis en mode « contemplation ».

Prise de conscience 1 – du temps pour soi

Par la suite, j’ai pris conscience que je prenais très rarement (pour ne pas dire jamais) de temps pour moi, de cette façon, dans mon quotidien. C’est une des prises de conscience qui m’est venu de ce jeûne. Depuis, j’ai continué à prendre des bains régulièrement. Les balades en nature sont un peu moins fréquentes.

Prise de conscience 2 – revenir à l’essentiel

Durant ces quelques jours de jeûne sec, j’ai réalisé deux actions très importantes pour moi. Deux actions que je repoussais depuis des mois :

  • La première c’est la programmation d’un voyage qui me tenait à cœur.
  • La deuxième c’est la réalisation d’un livre que vous avez peut-être lu si vous êtes inscrit à ce site : « 10 clés pour vivre en conscience ».

Ces deux taches, je n’avais bien sûr pas prévu de les réaliser durant cette semaine-là. Vous connaissez sans doute un de ces principes de bases de la procrastination : remplir vos journées avec des actions secondaires afin de repousser les véritables actions qui comptent.

Agir dans le “flow”

Une précision par rapport à la rédaction du fameux livre de 14 pages que vous pouvez télécharger en vous inscrivant.

Une nuit, je me suis réveillé à 3 heures du matin. Je n’arrivais plus à dormir. Et j’ai senti en moi l’inspiration, certains parleraient du « flow », pour écrire ce livre. J’ai écrit pendant une heure et demie : 5 pages et demie. Ensuite, je me suis recouché.

Quelques heures plus tard, je me suis relevé à 9 heures et j’ai terminé l’écriture de ce livre en une heure et demie supplémentaire. Oui, j’ai réalisé en 3 heures une tâche que je repousse depuis des mois.

Je ne peux que repenser à cette phrase :

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. »

Économie d’énergie

Voici donc ma deuxième prise de conscience de ce jeûne. Lorsque nous avons peu d’énergie à notre disposition, nous l’utilisons pour les choses qui ont vraiment de l’importance pour nous. Surtout si nous prenons le temps d’écouter nos besoins profonds.

Lorsque j’ai une abondance d’énergie, j’ai plus tendance à la gâcher que lorsque j’en ai peu. Cette interprétation personnelle est peut-être erronée. Je pourrais la formuler d’une façon plus juste : lorsque nous n’agissons pas en fonction de nos besoins profonds, nous gâchons notre énergie et notre temps.

À lire aussi  Jeûne intermittent : pourquoi et comment pratiquer ?

Prise de conscience 3 – le temps des repas

Pour cela, le jeûne est une aide précieuse sur deux points :

  • Une précision : je cuisine. Et cela peut prendre du temps : de une à 2 heures tous les deux jours environs.
  • Et une libération au niveau des pensées : pas besoin de regarder dans combien de temps sera le repas. Pas besoin d’imaginer le menu du prochain repas… (un peu de planification pourrait améliorer ce second point de façon générale 😉

Un des effets psychiques – Plus de temps et d’espace mental

Autrement dit, la pratique du jeûne à sensiblement rallonger la longueur de mes journées : 1 heure de repas + 1 heure de préparation par jour en moyenne. Et surtout une énorme libération mentale :

  • « Qu’est-ce que sera le prochain repas ? »
  • « Quand est-ce que ce sera l’heure du repas ? »…

Le jeûne m’a vraiment permis de prendre conscience que les repas prennent beaucoup de place dans ma tête !

6 effets du jeûne sur le mental, la motivation, les pensées, les émotions...le psychisme. Jeûne sec, hydrique, intermittent avec ou sans randonnée !

Mon bilan – l’éloge du vide et de la lenteur

Je peux dire sans exagérer que jeûne a changé mon année. Et surtout, il m’a donné envie de recommencer l’expérience. Cette forte baisse d’énergie m’a aidé à revenir à l’essentiel. J’ai réalisé en moins d’une semaine deux actions très importantes pour moi.

Mais peut-être que vous n’avez pas besoin d’en arriver là pour arriver à ce résultat 😉 Accordez-vous quelques jours sans vous fixer aucun objectif. Prenez du temps pour vous. Et peut-être que vous parviendrez au même résultat.

Cet article n’est pas un encouragement à la pratique du jeûne. Mais plutôt un encouragement à prendre des moments de conscience et de pause. Si vous choisissez la pratique du jeûne pour cela, faites vous bien accompagner. Et vous pouvez aussi bien prendre un moment dans un lieu naturel et relaxant, sans aucune attente. Adoptez un régime cru, simple. Mangez quand vous avez faim et non à heure fixe.

J’espère que ce partage d’expérience vous aura plu. Et vous aura donné envie de vous offrir un moment de paix avec vous-même.

Laissez un commentaire pour partager votre propre expérience 🙂

Pour vivre en paix avec ce monde, encourageons le plus grand nombre à faire la paix avec eux-mêmes. Merci de partager cet article afin de diffuser cette pratique !

Pour aller plus loin, voici un livre très complet su la pratique du jeûne. Les 6 effets psychiques du jeûne sont mentionnés dans ce livre : L’art de jeûner de Françoise Wilhelmi de Toledo.

Vous pouvez aussi consulter cet autre article sur le jeûne intermittent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *